Burkina Faso: Burkina/France - Une coopération plus axée sur la lutte contre le terrorisme

9 Septembre 2019

Mais avec la situation sécuritaire préoccupante, la coopération entre le Burkina Faso et la France est désormais plus orientée dans le domaine de la Défense, avec un soutien à la lutte contre l'insécurité et le terrorisme au Burkina Faso.

C'est dans cette nouvelle dynamique que s'inscrit la signature en décembre 2018 à Paris, de l'accord intergouvernemental de défense, en vue de renforcer la coopération en matière militaire dans la lutte contre le terrorisme.

Cette coopération militaire prend la forme de la formation des Forces de défense et de sécurité, du soutien à leur équipement, et à l'organisation d'opérations conjointes contre le terrorisme.

Luc Hallade pour renforcer l'axe Ouagadougou-Paris

Le nouvel ambassadeur de la République française au Burkina Faso Luc Hallade qui a présenté ce lundi 9 septembre 2019 ses lettres de créances au président du Faso se chargera désormais de veiller au renforcement de la coopération bilatérale d'une manière générale.

Le nouvel ambassadeur de la République française au Burkina Faso Luc Hallade, qui a pour résidence Ouagadougou, est né le 08 mai 1958. Il est conseiller des Affaires étrangères et titulaire d'une maîtrise en Droit et d'un diplôme de l'Institut d'études approfondies de Paris.

Au cours de sa carrière, Luc Hallade a servi son pays comme ambassadeur auprès des Îles Comores, et en République démocratique du Congo (RDC).

Il a également travaillé au ministère français de la Défense, et occupé le poste de Conseiller à la Mission de coopération et d'action culturelle française à Bangui, à Abidjan, et à Yaoundé.

Avant sa nomination, le successeur de Xavier Lapeyre de Cabanes occupait le poste de chargé de la coopération régionale dans la zone de l'océan indien, au sein du ministère français en charge des Affaires étrangères.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.