Cameroun: Crise Anglophone - Les silences trop bavards de Paul Biya.

Photo: Xinhua
President Paul Biya.
10 Septembre 2019

La rumeur a couru comme une trainée de poudre, Samedi 7 septembre, sur un discours du chef de l'Etat à la nation. Et, ce n'était qu'une rumeur. Toujours

, le Cameroun s'enlise et le peuple piaffe d'impatience.

Malgré les soubresauts de retour à la paix, la crise anglophone qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest perdure. Plus que jamais, les yeux sont fixés sur Paul Biya, le président de la république : il a la solution au problème. Depuis le début de la crise, le Nord-ouest et le Sud-ouest crie à hue et à dia « we are waiting for the président », nous attendons le président. Sa communication compte.

Et puis, cette rumeur est arrivée « de source sure à Yaoundé » on a retenu le souffle : le président va parler. La date était connue, Samedi 7 septembre, le décor planté, croyait-on savoir à Yaoundé. Le menu porterait essentiellement sur la crise anglophone. Finalement, le discours n'est pas venu laissant principalement les « Yaoundeens » sur leur faim.

Toutes choses qui ont fait sortir un activiste, ancien journaliste refugié aux Etats Unis de sa réserve. La Nouvelle Expression a livré « les révélations exclusives d'un leader ». John Mbah Akuro, l'une des figures marquantes du conflit qui secoue le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, se dit accessible au dialogue. Et soutient que « tant que Paul Biya continue de penser que la solution est militaire, le problème persistera ».

Le message avorté, la presse en a fait le sujet principal dans ses manchettes. Crise anglophone : Message avorté à la Nation, Mutations parle « du discours du silence ». « Paul Biya va enfin s'adresser à la Nation ». Palais de l'Unité écrit Info Matin qui s'interroge « pourquoi Paul Biya n'a plus parlé » ? Pourtant, samedi à Yaoundé, tout le décor était déjà planté.

Cependant, tout espoir n'est pas perdu. Selon une source crédible, le chef de l'Etat Paul Biya pourrait enfin sortir de son silence ce soir, pour s'adresser à la nation. Annonce La Voix du Centre.

Et pourtant, Paul Biya n'a pas chômé. Comme le note Cameroon Tribune. Sur la Réforme de la CEEAC « la mouture est présentée à Paul Biya ». Le ministre gabonais des Affaires étrangères, par ailleurs président du Comité de pilotage de la réforme de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale, Alain-Claude Bille-By-Nzie a été reçu à cet effet au Palais de l'Unité vendredi dernier par le président de la République.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.