Togo: 11 morts et cinq blessés dans deux accidents à Hodoukpè et Kpagala

10 Septembre 2019

Malgré les appels à la vigilance et les mesures pour des permis pour tous les usagers de la route surtout qui ont des moyens roulants, l'hécatombe se poursuit sur les routes togollaises. En deux jours soit dimanche et hier lundi, c'est 11 morts que l'on a enregistré dans deux accidents, l'un sur le tronçon Notsè-Wahala et précisément à hauteur du village de Hodoukpè, et l'autre, à Kpagala.

Selon une note du minsitre en charge de la Sécurité informant de ces deux nouveaux drames sur les routes togolaises, le premier accident qui s'est produit dimanche, a survenu au moment où, une camionnette venant d'Atakpamé en direction de Lomé ait frôlé une voiture venant dans le sens inverse. Face à une telle situation cette voiture " a percuté "un arbre sur le bas-côté de la chaussée avant de prendre feu". Conséquence, trois morts calcinés et 5 blessés.

A peine 24 heures après, hier Lundi, c'est un camion semi-remorque, qui à son tour, venant du Burkina Faso en direction de Lomé, est rentré en collision avec une voiture taxi à Kpagala. Le bilan est lourd, huit morts dont 2 enfants, tous des occupants de la voiture taxi.

Pour ce second accident, on accuse une manœuvre défectueuse du conducteur du camion.

Le ministre de la sécurité a saisi l'occasion pour inviter une nouvelle fois les usagers de la route au respect scrupuleux du code de la route notamment les dépassements défectueux, les excès de vitesse et de surcharge, en soumettant leur véhicule aux visites techniques obligatoires souvent cause de pareil drame. Dans la foulée, des contrôles routiers sont annoncés pour les prochains jours pour contraindre les usagers à une prise de conscience de la nécessité d'un respect du code de la route.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.