Congo-Kinshasa: Peinture - Jean-Paul Mika expose à la galerie Magnin

L'exposition dénommée « Bisengo » est la première initiative personnelle de l'artiste congolais hors Afrique. Elle se déroule depuis le 7 septembre et prendra fin le 30 novembre.

Les œuvres exposées dans « Bisengo » datent des deux dernières années et reflètent la technique du peintre, qui se considère lui-même comme une oeuvre d'art et se met souvent en scène dans ses tableaux, avec des tissus imprimés à motifs fleuris. A travers ses oeuvres, Jean-Paul Nsimbe Mika veut transmettre un seul message : la joie et la beauté.

Né en 1980 à Kinshasa, où il vit toujours et y travaille, Mika commence très jeune, dès l'âge de 13 ans, à peindre des panneaux publicitaires pour gagner un peu d'argent. Diplômé de l'Académie des beaux arts de Kinshasa en 2007, l'artiste Chéri Chérin le prend alors sous son aile et lui offre l'opportunité d'un premier voyage hors des frontières, en 2008, pour exposer à Bilbao.

Jean-Paul Mika a ainsi fréquenté l'atelier de recherche en art populaire, créé par Chéri Chérin et auprès duquel il a perfectionné sa technique.

Devenu artiste indépendant en 2004, il choisit comme voie la peinture populaire et crée son propre atelier dénommé «Evénement des beaux-arts ».

" Des compositions qui dépeignent avec tendresse l'Afrique"

Dessinateur exceptionnel, il a longtemps utilisé les mêmes thèmes et les compositions de ses aînés ainsi que de son mentor, Chéri Chérin. Comme Chéri Samba avant lui, Jean Paul Mika se met souvent en scène, peignant des autoportraits ou s'intégrant dans une composition de groupe, toujours habillé en sapeur. Il développe un style qui lui est propre, centré sur le portrait, simplifiant sa mise en scène en utilisant des tissus aux motifs très colorés qui lui servent de fonds.

« Cette "trouvaille " et l'utilisation sans contrainte de la couleur confèrent une énergie toute positive à son travail , qui se démarque désormais profondément des oeuvres de ses pairs. Ses compositions très réalistes, avec une attention inouïe pour les détails, dépeignent avec tendresse une Afrique moderne, dynamique et joyeuse », indique la galerie Magnin.

Ancien élève de Chéri Cherin, Jean Paul Mika a hérité de son maître la composition à partir de laquelle il est capable de disposer les motifs de ses toiles. De son mentor qu'il a toujours considéré comme son modèle dans le monde de la peinture congolaise, il a copié la patience dont il fait preuve dans son travail et la finesse de son pinceau dans les détails qui ont toujours retenu l'attention du public.

Ses tableaux flamboyants, présentés lors de l'exposition « Beauté Congo - Congo Kitoko » à la Fondation Cartier, en 2015, ont contribué à augmenter sa notoriété et marqué un tournant dans sa carrière.

«Après cette exposition, l'intérêt pour mes œuvres a beaucoup augmenté. Il y avait le succès mais aussi des problèmes [rires]. Beauté Congo m'a ouvert les portes de l'Europe. Aujourd'hui, Bisengo est l'exposition de la confirmation. C'est l'effet waouh», a fait savoir le peintre congolais sur RFI.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.