Cote d'Ivoire: Incendie du marché de Bouaké/Amadou Koné aux victimes - "Séchez vos larmes, le gouvernement est avec vous"

Le ministre des Transports Amadou Koné a visité samedi 7 septembre 2019 le marché de Bouaké appelé « Diabalogo » qui a pris feu le 27 août 2019.

"Nous sommes venus vous dire d'essuyer vos larmes et pour vous exprimer notre compassion et celui d'ensemble du gouvernement. Chers commerçants sinistrés, rassurez-vous, vous n'êtes pas seuls dans le malheur qui s'est abattu sur vous. Séchez vos larmes, le gouvernement est avec vous.

Le gouvernement entend bien vous aider. Le Président Alassane Ouattara et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly me chargent braves frères et sœurs commerçants de vous dire qu'ils seront à vos côtés pour vous aider comme cela a toujours été quand il s'agit de Bouaké.

Avant cela, vous serez soutenus à travers les moyens qu'on va vous donner pour vous permettre de vous reconstruire", a rassuré le ministre Amadou Koné.

Il a rappelé aux commerçants qu'avec le programme social du président Alassane Ouattara une solution idoine va être trouvée au problème du marché central de Bouaké.

Doumbia Soumaïla, président de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d'Ivoire (FENACCI), a, au nom des commerçants sinistrés dit leur satisfaction quant à la réactivité des autorités locales.

" Nous restons confiant que le ministre Amadou Koné, le gouvernement et les autorités locales de Bouaké trouveront rapidement une solution dans un meilleur délai aux problèmes des commerçants qui ont tout perdu dans les flammes", a-t-il souhaité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.