Algérie: Rentrée universitaire 2019/2020 - Plus de 50.000 étudiants à l'USTHB

Alger — Plus de 50.000 étudiants, dont plus de 9.000 nouveaux, rejoindront l'Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene (USTHB) de Bab Ezzouar à la rentrée universitaire 2019/2020, a indiqué lundi à Alger le recteur de cette université, Benali Cherif Noureddine.

"Plus de 50.000 étudiants, dont plus de 9.000 nouveaux, rejoindront l'USTHB à la rentrée universitaire 2019/2020 prévue la première quinzaine d'octobre prochain, soit un chiffre record pour cette université", a estimé M. Benali Cherif lors d'une conférence de presse.

Précisant que "trente (30) semaines de cours seront assurées", le recteur a reconnu des "difficultés" quant à la couverture de l'ensemble des programmes pédagogiques, mais aussi dans l'établissement du calendrier des cours, notamment pour les étudiants de première année, estimés à quelque 17.000 étudiants.

A propos du taux de redoublement "considérable" enregistré en première année universitaire, M. Benali Cherif a affirmé que ses services allaient mettre en place une commission pédagogique chargée d'étudier les causes sous-jacentes de ce phénomène, dû en partie, selon lui, aux mauvais choix des spécialités par les nouveaux étudiants.

Concernant les offres de formation proposées cette année par l'université, l'intervenant a fait état de 43 spécialités en licence, 155 en master et 10 en doctorat avec 102 postes de doctorants.

Quant à l'encadrement, l'USTHB compte 1.914 enseignants permanents, 1.914 enseignants vacataires et 1.894 techniciens et membres du personnel administratif, a-t-il ajouté, qualifiant d'"acceptable" le taux d'encadrement qui est d'un (1) enseignant pour 26 étudiants.

Le responsable a rappelé que l'année universitaire 2018/2019 avait été perturbée en raison du Hirak, précisant que les examens du second semestre doivent s'achever dans les facultés de l'université le 19 septembre.

En dépit des perturbations, l'USTHB a enregistré l'année dernière 4.947 diplômés, dont 1.047 en licence, 3.898 en master et 1.842 doctorants, a-t-il précisé.

Benali Cherif a, par ailleurs, fait savoir que l'USTHB avait signé 30 conventions nationales, dont 21 avec des entreprises et trois (3) centres de recherche et qu'elle s'attelait à la mise en œuvre de 19 projets de coopération internationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.