Congo-Brazzaville: Route nationale 1 - Lancement effectif de la nouvelle tarification de péage

Les prix ont été annoncés, le 9 septembre, avec l'adhésion de l'intersyndicale des transporteurs qui entend sensibiliser ses membres à la nouvelle grille tarifaire.

L'adoption des nouveaux tarifs est l'aboutissement de plusieurs mois de discussions entre le gouvernement, la société concessionnaire La congolaise des routes (LCR) et les représentants des conducteurs. Un premier décret a été pris à l'issue du Conseil des ministres, le 7 août dernier, pour revoir à la baisse la première grille.

Pour le porte-parole de l'intersyndicale des transporteurs en commun du Congo, Roncalli Dando, la nouvelle tarification est acceptable. « Les prix ont été arrêtés en concertation avec le gouvernement, les concessionnaires ainsi que les partenaires. Nous sommes transporteurs certes mais le pays a quand même un gouvernement. Un décret a été pris et signé par le président de la République, il doit être respecté », a déclaré le porte-parole.

Du côté de l'entreprise concessionnaire LCR, l'on se félicite de l'adhésion des transporteurs. En témoigne le chef de gare de péage de Lifoula, Armel Angoumba, qui a insisté sur l'importance du péage dans le financement des travaux d'entretien de la route et des chaussées.

En août dernier, LCR lançait les travaux de réparation de cinq talus près de Mindouli et dans le Mayombe, de 128 km de fauchage. Les mêmes chantiers devraient s'étendre à la réparation du parapet et du garde-corps, au nettoyage de 30km de caniveaux, à la construction du fossé et au remplacement des panneaux de signalisation.

Selon Exu Emma, l'assistante du directeur général de LCR, les travaux dont la première phase avait été initiée depuis le mois de mai s'inscrivaient dans le cadre de la mise en concession de la route nationale1.

« C'est un projet de trente ans, donc nous allons réaliser les travaux de maintenance courante, la maintenance lourde telle que la réfection de la chaussée sur la longueur de 547km, des révisions décennales des ouvrages d'art, réparation des bâtiments. Nous estimons que la chaussée sera totalement renouvelée trois à quatre fois pendant toute la durée de la concession », avait indiqué cette responsable.

Les travaux sont financés par les recettes du péage collectées auprès des usagers. Le coût total des chantiers durant la concession est estimé à 913 milliards francs CFA, soit environ 309 milliards francs CFA pour la maintenance courante et 604 milliards francs CFA pour les travaux de maintenance lourde.

À noter que pendant la première phase lancée en mai, LCR a pu faucher plus de 100km (380 000 m2), curer 63 km de caniveaux, nettoyer 6 km de dalots, réparer 35m de la glissière de sécurité, boucher plus de cinquante nids de poule dans la descente de la nationale 2, construire 41m3 du mur de soutènement maçonné et 277m3 du perré maçonné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.