Madagascar: Des tortues en voie d'extinction vendues aux enchères sur Facebook

Des tortues étoilées, en voie d'extinction, étaient vendues aux enchères, sur Facebook. Le trafiquant à l'origine de cette vente a été placé sous mandat de dépôt, ce lundi 9 septembre.

L'Alliance Voahary Gasy, plateforme qui regroupe une trentaine d'organisations de défense de l'environnement, s'alarme de la recrudescence de la vente illégale d'animaux protégés sur les réseaux sociaux.

C'est grâce au numéro vert, mis en place par cette plateforme de défense de l'environnement, que les policiers ont pu remonter la trace de ce trafiquant de tortues étoilées, une espèce protégée en voie d'extinction, endémique de la Grande Ile.

« Ces derniers temps, des ventes d'animaux menacés de disparition comme les tortues se font sur les réseaux sociaux au vu au su de tout le monde », s'inquiète l'Alliance Voahary Gasy. « Ce sont des ventes illicites qui sont courantes. Les trafiquants n'ont pas peur », explique Ndranto Razakamanarina, le président de cette plateforme.

Pourtant, la loi malgache est ferme sur ce genre de trafic et prévoit une peine d'emprisonnement de 2 à 6 ans mais l'application reste encore aléatoire, se plaignent les associations de protection de la biodiversité.

« Lors des audiences, on assiste parfois à la clémence des juges car c'est encore difficile pour certains de se dire qu'on va mettre en prison quelqu'un à cause de petits animaux », indique un avocat engagé dans la protection de l'environnement. C'est aussi l'inquiétude de l'Alliance Voahary Gasy, qui se dit satisfaite de cette mise sous mandat de dépôt mais demande des sanctions exemplaires lors du procès de ce trafiquant, le 8 octobre prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.