Guinée: Projet nouvelle constitution - Le mouvement Diompilo tend vers son déclin

10 Septembre 2019

Des militants et responsables du RPG arc-en-ciel lors d'une assemblée générale ordinaire au siège du parti

Le mouvement Diompilo a célébré ce dimanche 08 septembre 2019, son (10eme), anniversaire au siège du RPG-arc-en-ciel dans la commune de Matoto.

Créé en 2009, dans la capitale Conakry en Base Guinée , le mouvement diompilo à travers leur porte-parole Egenie kadouno, soutien le fameux projet de la nouvelle constitution, cette annonce a été faite ce dimanche.

Selon elle, au regard des réalités actuelles cette constitution renferme de nombreuses faiblesses parce qu'elle n'est pas l'émanation du peuple de Guinée , tout en oubliant que c'est cette constitution qui a permis au président Alpha Condé, de faire deux mandats successivement au palais sekhoutoureya.

Dans cette même lancée, Eugénie kadouno, est allé plus loin pour citer les carences de la loi fondamentale qui nous gouverne depuis 9 ans."

À titre illustratif cette constitution a été élaborée dans un contexte politique, elle ne prend pas en compte les réalités actuelles du pays qui connait d'énormes mutation sur tout les plans, cette constitution en vigueur ne pas de l'émanation du peuple dans la mesure où il n'a pas fait l'objet de consultation ni par voix référendaire ni parlementaire, elle ne fait au qu'une référence à la vision panafricanisme des pères fondateurs de la nation guinéenne", souligne t-elle.

Suite à ses manquements "Le mouvement diompilo adhère à la consultation proposée par le président de la République et dit oui au projet de la nouvelle constitution", soutien Eugénie kadouno.

Cet acte de soutien intervient après l'adresse du chef de l'État à la nation , le mercredi 05 septembre 2019, qui a confié une autre mission à son premier Ministre Ibrahima kassory Fofana, celle qui consiste à consulter les forces vives de la nation, partis politiques ,institutions accrédités dans le pays... et l'organisation des élections législatives avant la fin de 2019.

Pour plusieurs observateurs la position du PM est déjà tranchée à l'occasion d'une conférence de presse organisée dans un réceptif hôtelier de la place à Kaloum, il a dit : " mon gouvernement et moi nous disons Oui à la nouvelle constitution et doublement oui "

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.