Maroc: Le bilan du renversement d'un autocar dans la province d'Errachidia s'alourdit

10 Septembre 2019

Sur la route reliant Casablanca à Rissani, un autocar s'est renversé dimanche dernier, en traversant le pont «Oued Damchan», situé dans la commune d'El Khank, alors que les pluies qui se sont abattues sur la région avaient causé de dangereuses crues.

Le bilan initial faisait état de sept morts et 29 blessés. Aujourd'hui, le nombre de morts a plus que doublé (17) et 11 personnes parmi les blessés sont encore sous surveillance médicale à l'hôpital régional Moulay Ali Charif, tandis que plusieurs autres sont portées disparues.

Ainsi, en moins d'un mois, le bilan des citoyens morts à cause des catastrophes naturelles s'alourdit encore un peu plus. Une triste réalité qui aurait pu être évitée si la dangerosité du torrent n'avait pas été prise à la légère. Dans une vidéo qui accompagnait la majorité des articles publiés sur le sujet, on peut voir un autocar réussir à traverser le pont. Cela a encouragé le second à faire de même, mais ce dernier n'a pas pu résister à la violence du courant et donc, il a fini par basculer du pont. Tout d'abord, il faut savoir que la vidéo en question n'est pas celle du drame. Une petite recherche sur Internet prouve qu'elle date de plusieurs mois. Ensuite, et quand bien même ce serait le cas, on se doute bien qu'elle donne une idée sur ce qui s'est passé dimanche dernier.

Le directeur régional de la santé à Drâa-Tafilalet, Khaled Salmi, ne s'est donc pas trompé en rappelant la nécessité «d'adopter une approche anticipative dans le cadre du comité de vigilance, en vue de prévenir les dégâts des pluies diluviennes et sensibiliser les citoyens à l'importance de faire preuve de prudence au moment de conduire dans des conditions climatiques difficiles». Le problème, c'est que la tragédie qui a eu lieu sur le pont «Oued Damchan» dimanche, prouve que peu de chose était réalisé dans ce domaine, puisque quelques mois auparavant, un autre autocar s'est renversé dans les mêmes circonstances.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.