Angola: Des licenciés à distance perdent le titre à Bié

Cuito — Quatre-vingt-treize professeurs de la province de Bié, diplômés à distance par l'Université Grendal du Brésil, seront relégués à la catégorie de techniciens moyens.

Selon le directeur du Cabinet Provincial de l'Éducation à Bié, António Manuel, qui parlait ce lundi à la presse, le Ministère de l'Enseignement Supérieur ne reconnaît pas l'enseignement à distance, raison pour laquelle les enseignants concernés perdront les niveaux académiques de licenciés.

Ces enseignants, explique le responsable, ont acquis un nouveau profil académique depuis janvier de cette année, dans le cadre du processus de transition de catégorie effectué par le Ministère de l'Éducation.

De son côté, le professeur d'université Hermenegildo Pinto, l'un des responsables de la mise en œuvre de l'étude à distance de cette institution, a considéré comme mauvaise l'attitude du Ministère de l'Enseignement Supérieur, affirmant avoir reçu le feu vert du gouvernement à cet effet.

?Nous ne comprenons pas la raison de la non-reconnaissance des diplômes à distance alors que cette méthode d'enseignement existe n'importe où dans le monde", a-t-il ajouté.

Contacté, les enseignés frappés par la mesure ont refusé de parler sur sujet.

Le pôle de l'Université Grendal, dont le siège est au Brésil, a été installé dans la province de Bié en 2012. Fermé cette année (2019) par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, cet établissement dispensait les cours de Pédagogie, de Droit, de Psychologie, d'Administration Publique, de Finances, de Sociologie et de Sciences de la Santé.

Le Cabinet Provincial de l'Éducation à Bié contrôle plus de 15 000 enseignants et au cours du processus d'actualisation du profil académique, qui a eu lieu au début cette année, plus de 900 personnes ont été élévés au niveau de licenciés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.