Angola: Le prince Harry renforce la lutte contre les mines antipersonnel

Luanda — La prochaine visite du Prince Harry à Luanda révèle la consolidation des opérations du déminage du territoire angolais, « parrainées », en 1997, par la princesse Diana, a déclaré lundi le fonctionnaire consulaire de l'Ambassade d'Angola en Guinée Equatoriale, Leonel Romão.

La première visite d'Harry à Luanda a eu lieu en 2013, dans le cadre d'un projet de déminage. Et cette deuxième visite en Angola signifie que le Prince britannique suit les empruntes de sa mère (Diana) qui vont vers la même direction, a ajouté le diplomate angolais.

Harry se joint aux efforts du gouvernement angolais visant à éradiquer les mines antipersonnel enfuies dans le sol angolais et à développer le tourisme.

Le Prince est attendu à Luanda dans le cadre d'une tournée qu'il va entreprendre du 23 septembre au 02 octobre 2019 , et qui le conduira également en Afrique du Sud, au Botswana et au Malawi, indique un communiqué de presse rendu public par le Palais de Buckingham.

Selon Leonel Romão, jadis journaliste de l'ANGOP et interprète officiel de la feue princesse Diana lors de sa visite en Angola en 1997, le passage par Luanda du Prince Harry est une occasion de projeter des activités de collecte de fonds pour intensifier les actions de déminage.

Rappelons que les photos de la princesse Diana, prises sur les champs de mines en Angola, en 1997, ont sillonné le monde entier.

L'organisation britannique « The Hello Trust » s'occupe du déminage en Angola.

Selon les données de l'Institut National de Déminage (INAD) publiées en 2017, plus de trois mille champs de mines avaient été identifiés sur le territoire angolais ( conséquence de la longue guerre fratricide 1975-2002), et à peine deux mille champs ont été jusqu'ici déminés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.