Afrique: Les Seychelles demandent à leurs citoyens en Afrique du Sud de rester vigilants face aux attaques contre les étrangers

Le ministère des Affaires étrangères des Seychelles conseille à tous les citoyens seychellois résidant en Afrique du Sud et à ceux qui envisagent de s'y rendre d'éviter les zones d'agitation et d'être toujours vigilants face à une montée du sentiment anti-étranger.

Dans un avis aux voyageurs publié lundi, le ministère des Affaires étrangères a appelé tous les Seychellois se rendant en Afrique du Sud à rester vigilants et à prendre des précautions supplémentaires, où qu'ils se trouvent.

«Nous conseillons en outre d'éviter à tout moment les zones suivantes: à Pretoria, son quartier central des affaires et Marabastad, à Johannesburg, dans le quartier central des affaires, ainsi que dans les régions de Hillbrow, Turfontein, Jeppestown, Jeppestreet, Malvern et Tembisa. Toutes les autres provinces sont généralement tranquille, bien que les précautions habituelles lors de voyage en Afrique du Sud restent nécessaires », a déclaré le ministère.

L'avis aux voyageurs intervient après la mort de deux ressortissants étrangers dimanche dans une vague de violence à Johannesburg.

Selon le service de presse de la BBC, «La foule a commencé à piller les magasins appartenant à des étrangers et à incendier leurs camions lundi (la semaine dernière). Les attaques ont commencé après que les chauffeurs routiers sud-africains eurent organisé une grève à l'échelle nationale pour protester contre l'emploi de chauffeurs étrangers. "

La BBC a ajouté que l'Afrique du Sud «est devenue un pôle d'attraction pour les migrants d'autres régions d'Afrique, car elle possède l'une des économies les plus grandes et les plus développées du continent. Mais le taux de chômage est également élevé en Afrique du Sud et certaines personnes ont le sentiment que les étrangers prennent leur emploi. "

Le Haut Commissariat des Seychelles à Pretoria a assuré au Département que les universités dans lesquelles les Seychellois étudient restent en grande partie tranquille et loin des zones en difficulté.

Le haut-commissariat est en contact avec la plupart des étudiants seychellois et les tient régulièrement informés de l'évolution de la situation.

Elle entretient également des contacts réguliers avec ses autres bureaux en Afrique du Sud, principalement les bureaux du Conseil du tourisme des Seychelles à Johannesburg et au Cap et son bureau consulaire à Durban.

Les Seychellois souhaitant contacter le haut-commissariat pour de plus amples informations peuvent le faire via leur ligne directe consulaire: +27 604 907 952 ou par courrier électronique à l'adresse sez@seychelleshc.co.za.

Le ministère des Affaires étrangères et le haut-commissariat à Pretoria continueront de surveiller la situation et informeront le public en conséquence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.