Cote d'Ivoire: Assemblée générale ordinaire - La Poste ivoirienne enregistre une hausse de 11,8 % de son chiffre d'affaires

11 Septembre 2019

Un regain d'activité. La Poste de Côte d'Ivoire connaît un accroissement de son chiffre d'affaires de 11,8% en 2018. Un résultat salué, vendredi 6 septembre 2019, par le représentant de l'actionnaire unique, l'Etat de Côte d'Ivoire, Touré Prosper, lors de l'assemblée générale ordinaire de la société d'Etat, à son siège au Plateau.

Celui-ci a approuvé les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2018 présenté par le conseil d'administration.

A l'entame de ses propos, le président du conseil d'administration, Mathias Ngoan, a adressé ses vifs remerciements au président de la République, Alassane Ouattara, pour « la confiance qu'il a bien voulu nous témoigner en nous nommant en qualité d'administrateurs, mais aussi et surtout, pour sa constante sollicitude à l'endroit de la Poste de Côte d'Ivoire ».

Il a ensuite salué les gros efforts consentis par l'Etat, au profit de la société d'Etat à travers les crédits budgétaires alloués au titre de l'exercice 2018 qui s'élèvent à environ 3,6 milliards FCFA. Outre les grandes masses et les indicateurs financiers de l'exercice 2018, le Pca a rappelé les faits saillants qui ont marqué cet exercice.

Il s'agit, entre autres, de l'entrée en vigueur du Syscohada révisé depuis le 1er Janvier 2018, en Côte d'Ivoire, des différentes conventions de partenariats stratégiques signées avec des entreprises comme Edipress, la Direction générale des Impôts et la BDA, de la réhabilitation et la réouverture de plusieurs agences postales anciennement fermées.

Selon Mathias Ngoan, l'entreprise a également été très active au plan international, avec sa participation à des réunions de haut niveau dans les grandes instances postales. Tout en félicitant la direction générale pour ce regain d'activités, il a déploré une « situation financière et des capacités opérationnelles encore préoccupantes ».

En effet, selon lui, La Poste de Côte d'Ivoire ne dispose pas encore d'une infrastructure logistique et technologique à même de lui permettre d'accroître de façon significative sa part de marché dans cet environnement hautement concurrentiel.

Par ailleurs, le coût du Service Universel qu'elle supporte en sa qualité d'Opérateur Désigné ne lui est pas reversé. Toutes choses qui expliquent, malheureusement, que sa production ne couvre pas entièrement ses charges d'exploitation d'où les déficits d'exploitation constatés.

Toutefois, elle s'emploie par le biais de partenariats, d'alliances stratégiques et par l'amélioration progressive de sa qualité de service à maintenir un certain niveau de production.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.