Congo-Kinshasa: Salubrité - Le bourgmestre de Bandalungwa lance les travaux de débouchage des caniveaux

L'action entreprise dans la commune, le week-end dernier, s'inscrit dans le cadre de l'opération "Kin bopeto" initiée par l'autorité urbaine, le gouverneur Gentiny Ngobila, pour redonner à la ville capitale, Kinshasa, son visage d'antan.

Deux semaines après sa permutation pour Bandalungwa, le bourgmestre Bayllon Thierry Gaibene a personnellement supervisé et participé au débouchage des caniveaux à travers toute sa commune.

Les avenues Mbanza-Mboma, Kimbondo et Kasa-Vubu où de nombreuses canalisations d'eau sont bouchées ont été les premières à être ciblées.

Surprise par cette opération, la population de Bandalungwa a salué la détermination de sa nouvelle autorité municipale à redorer le blason de cette commune qui lui avait valu le surnom de Paris. « Le voir comme ça, en homme de terrain, nous rassure sur la bonne conduite de notre commune. Nous lui demanderons d'aller jusque sur les avenues intérieures de la commune, dont les caniveaux et autres passages d'eaux usées et de pluies sont dans un état piteux », a dit une habitante, contente de voir le bourgmestre sur le terrain.

La commune de Bandalungwa, comparée à Paris, devra donc, par ces actions, revêtir sa plus belle robe. Bayllon Thierry Gaibene se dit déterminé à atteindre cet objectif, pour le développement de cette commune. Il appelle, de ce fait, ses administrés à s'unir en vue de remporter ce pari.

« Cela fait deux semaines que je suis permuté à la tête de la commune de Bandalungwa. J'ai commencé par une réunion avec les différentes notabilités de cette entité politico-administrative. Maintenant, on s'est mis en action. Il n'y avait pas de moyens mais, j'ai fait recours à quelques notables, qui nous ont prêté main forte. Ce qui nous a permis d'acheter les matériels que vous avez vus et qui nous servent dans les travaux que nous avons débutés », a expliqué le bourgmestre.

Il a, par ailleurs, laissé entendre que ces caniveaux ont été bouchés il y a près de dix ans. Les déboucher éviterait, selon lui, les inondations et protégerait les routes. « On a commencé les travaux et, en peu de temps, nous avons réussi à déboucher une bonne partie de ce réseau. Je pense qu'en une semaine, on pourrait décanter la situation », a-t-il promis.

Bayllon Thierry Gaibene, précisons-le, vient de la commune de Matete qu'il a dirigée des mains de maître depuis 2008. A la tête de cette municipalité, il a mené plusieurs actions et initié plusieurs projets visant son développement. Les travaux de débouchage des caniveaux; des actions de lutte contre la criminalité, notamment le phénomène « kuluna »; la construction du marché municipal devenu marché urbain; le partenariat avec la commune belge d'Olne qui s'emploie à la réhabilitation du service de l'état civil et de la population (construction des bureaux des quartiers, du bureau pour le service, etc.); la bibliothèque municipale; l'aménagement de la grande salle des réunions au sein de la maison communale sont autant d'actions que l'on peut mettre à son actif à la tête de Matete.

Le bourgmestre de Bandalungwa rassure que c'est dans ce même esprit d'homme de terrain et de visionnaire pour le développement qu'il compte travailler dans sa nouvelle affectation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.