Congo-Kinshasa: Environnement - Les agents et cadres saluent l'avènement de Claude Nyamugabo Bazibuhe !

Claude Nyamugabo Bazibuhe est le nouveau locataire du Ministère de l'Environnement et Développement Durable en RD. Congo. Lors de la remise-reprise officielle intervenue ce lundi 9 septembre 2019 avec son prédécesseur Amy Ambatobe, les agents et cadres de ce ministère ont, non seulement, félicité et réitéré leur soutien à leur nouveau Ministre mais également, saisi cette opportunité pour lui soumettre un mémo contenant l'essentiel de leurs revendications. Ils y relèvent également, au passage, plusieurs défis parmi ceux qui, après tout, rongent ce secteur.

Plusieurs obstacles parsèment le chemin de nouveaux membres du Gouvernement Ilunga. Le nouvel occupant du ministère de l'environnement et développement durable, Claude Nyamugabo, l'a si bien compris, dès ce premier jour de la prise de ses fonctions.

Les agents et cadres de ce ministère lui ont adressé à son l'intention, un mémorandum afin qu'il puisse se faire une idée des réalités vécues avant que les responsabilités ne lui soient confiées.

Ils ont, par ailleurs, reconnu la bravoure de Claude Nyamugabo dans toutes les structures et services de l'Etat dont l'un s'explique sur son initiative qui a concouru à la signature de la charte axée sur les petites et moyennes entreprises et de l'artisanat (PMEA), en Rd. Congo.

«Excellence, Votre nomination à la tête du ministère de l'environnement et développement durable est un ouf de soulagement pour nous et une thérapie pouvant guérir tous les maux dont souffrent les agents et cadres de ce ministère », crient-ils, en chœur.

Cependant, ils rappellent que depuis la genèse de ce ministère en 1975, ces fonctionnaires vivent une injustice sociale sans pareil qu'aux différents avantages accordés dans la loi portant statut des agents de carrière de l'Etat. Outre la rétrocession dont la clé de répartition n'est pas respectée, certaines primes revenant, de plein droit, aux agents et cadres de ce ministère, ne leur sont jamais accordées pour des raisons injustifiées. C'est le cas de la prime «Energie Carbone » et autres, précisent-ils.

Ils disent avoir mené mais, sans succès, des actions auprès des instances politico-administratives dans la perspective d'obtenir des solutions idoines à leurs revendications. D'ailleurs, un mémorandum a été adressé, sur ce même sujet, au Président de la République, Félix Tshisekedi, depuis le mois de février de cette année.

Enfin, ces agents et cadres ont laissé entendre qu'après leurs nombreuses revendications, outre la prime spéciale des fonctions spécifiques, il y a d'autres primes en souffrance.

Donc, le gouvernement Ilunga Ilunkamba est appelé à mouiller le maillot afin de résoudre tous ces problèmes, s'il veut avoir de bons résultats à l'Environnement et Développement durable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.