Ile Maurice: Alliance électorale - Le mariage du coq et de la clé pratiquement conclu

11 Septembre 2019

L'alliance entre le Parti travailliste (PTr) et le Parti mauricien social- démocrate (PMSD) serait en passe de se concrétiser. Les négociations auraient pris un coup d'accélérateur au cours de la semaine écoulée, quand les deux leaders, Navin Ramgoolam et Xavier-Luc Duval, respectivement, seraient tombés d'accord sur plusieurs points.

D'après les informations obtenues auprès de sources travaillistes, un des principaux points sur lesquels les deux partis sont d'accord serait sur le nombre d'investitures pour les Bleus. Le PMSD a pu arracher 14 «tickets» de Navin Ramgoolam alors que les autres iraient aux Rouges. Un réajustement pourrait intervenir dans le quota du PTr au cas où le Mouvement patriotique d'Alan Ganoo rejoindrait ce duo (voir ci-dessous).

De plus, dans un éventuel gouvernement rouge et bleu, Xavier-Luc Duval serait le Premier ministre adjoint et il occuperait aussi un «super-ministère» alors que Shakeel Mohamed, actuel chef de file du PTr au Parlement, serait le numéro trois. Sur ces points, un cadre du PMSD confirme que ces informations «ne sont pas tout à fait fausses», mais il n'en dira pas plus.

Désaccords

Cependant, il nous revient qu'il y a quelques désaccords, mais qui ne sont pas considérés comme «insurmontables». Par exemple, la candidature de Salim Abbas Mamode dans la circonscription n°3, Port-Louis-Maritime-Port-Louis-Est, semble poser problème. Le député du PMSD, repêché sous le système de «best loser» lors des élections générales de 2014, veut rester dans sa circonscription.

Mais il semblerait que Navin Ramgoolam aurait déjà choisi Shakeel Mohamed et Eshan Joomun comme candidats du PTr au n°3, alors qu'il aura à choisir celui qui serait leur colistier d'une longue liste de collaborateurs rouges. Pour sa part, Xavier-Luc Duval ne souhaiterait pas «muter» Salim Abbas Mamode ailleurs, ce dernier étant considéré comme un des fidèles du PMSD.

Dans la capitale, apprend-on, les Bleus auraient au moins un représentant dans les trois autres circonscriptions. Des candidats du PMSD seraient également présents dans les quatre autres villes. Dans les régions rurales, les Bleus auraient droit à au moins une investiture dans les circonscriptions n°s11 à 14. Il est aussi possible que le PMSD aligne deux candidats à Rodrigues.

Toutefois, Navin Ramgoolam et Xavier-Luc Duval, ne dévoileraient pas de sitôt leur stratégie. Ils devraient d'abord «aplanir les macadams» et attendre le moment opportun. Nous avons sollicité Xavier-Luc Duval pour une réaction, mais il n'était pas disponible.

Mouvement Patriotique: les négociations avec le Parti travailliste reprennent la semaine prochaine

Le Bureau national (BN) du Mouvement patriotique (MP) a passé en revue l'actualité politique hier après-midi. Il ressort des discussions que les négociations avec le Parti travailliste (PTr) reprendront la semaine prochaine. Le MP sait que le leader du PTr sera pris avec ses procès en cour jeudi et vendredi et que ce n'est qu'après le week-end que les négociations pourront reprendre.

Selon une source au MP, le parti aurait déjà obtenu quatre «tickets» du PTr. Un nombre jugé satisfaisant au niveau du parti de la rose, même si la bande à Alan Ganoo aurait souhaité une ou deux investitures supplémentaires. Les membres du BN ont aussi passé en revue la visite du pape François et ont analysé les messages que le Saint-Père a adressés à la population. Selon notre source, les discussions hier se sont déroulées dans le calme et il n'y a pas eu de voix discordantes concernant une éventuelle alliance avec le PTr.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.