Cote d'Ivoire: TIC - Les usagers invités au respect des normes

10 Septembre 2019

Le ministère de l'Économie numérique et de la Poste a organisé hier une journée de vulgarisation du droit du numérique à l'amphithéâtre du Cerra-Umoa, au Plateau.

Le séminaire a eu pour objectif de vulgariser, auprès des populations et acteurs du secteur de l'économie numérique, la loi n° 2017-807 du 07 décembre 2017 d'orientation de la société de l'information et l'Ordonnance n° 2017-500 du 02 août 2017 relative aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives notamment.

Parce qu'au dire de Sylvestre Mpoué, conseiller technique représentant le ministre, « une meilleure application d'un texte dépend fortement de la connaissance que peuvent en avoir les acteurs concernés.

Et la bonne appréhension et la bonne application de nos textes constituera à n'en point douter un gage pour l'atteinte de la maturité numérique de la Côte d'Ivoire ».

Surtout que le pays a très vite pris conscience de cette importance du numérique comme axe stratégique de son développement économique. D'ailleurs, le secteur contribue déjà à hauteur de 9% au Pib.

Quant à Ibrahim Coulibaly, directeur des affaires juridiques et de la coopération internationale au ministère de l'Économie numérique et de la Poste, il a mis en exergue quelques aspects des deux textes objets de présentation, notamment le caractère fondamental de l'accès à Internet, la prise en compte d'un accès à Internet à haut débit par les promoteurs immobiliers, les devoirs de l'administration publiques et des collectivités locales tels que stipulé par la loi d'orientation.

Relativement à l'ordonnance, il s'est appesanti sur la dématérialisation des services administratifs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.