Angola: Les Banques Centrales de la CPLP se réunissent à Malanje

Luanda — La Banque nationale d'Angola (BNA) organise du 11 au 12 septembre, à Malanje, une réunion internationale sur la gestion du capital humain, une initiative qui rassemblera les Banques centrales de la Communauté des pays de langue portugaise (BCPLP).

Selon un communiqué de la BNA, auquel l'Angop a eu accès mardi, la réunion va traiter des questions relatives aux besoins actuels en capital humain et renforcer les liens de coopération entre les personnels des banques régulatrices liées à cette thématique.

Cette 17e réunion sur les ressources humaines se déroule sous le thème «La gestion stratégique du capital humain et les défis de la transformation numérique».

Promouvoir l'échange d'expériences en matière de définition de plans et des stratégies de gestion des ressources humaines face à la révolution numérique globale est un autre objectif de cette réunion.

Les responsables des ressources humaines des banques centrales des pays de la CPLP, à savoir l'Angola, le Brésil, Cabo Verde, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, le Mozambique, le Portugal, le Timor oriental et Sao Tomé-et-Principe se penchent sur les défis de la gestion, de la définition, de l'adéquation et de l'évaluation des professionnels de la Banque centrale dans le cadre de la transformation numérique.

La 16ème rencontre de la BCPLP s'est tenue en décembre 2014 dans la province de Benguela sous le slogan "Systèmes de technologies de l'information de la banque centrale".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.