Madagascar: Muay-thaï - Supercombat WBC Défaite de Farazaly contre un Brésilien

Victime d'un coup d'arbitrage lors de l'« IPCC Muay-Thaï World Championship », Fazaraly a encore raté le titre de WBC.

Fazaraly Razanajatovo a rencontré encore une défaite, lors d'un super combat de Muay-thaï qui s'est tenu au Stade de Lumpinee Boxing, à Bangkok Thaïlande, lundi soir.

Il s'agit d'un combat international organisé par le World Boxing Council Muay-thai (WBC) et Eastern Warring Dragon (EWD). Le jeune malgache qui évolue en Chine depuis 2018 a été humilié par le Brésilien, chez les moins de 68 kg. Ce dernier qui était déjà classé au WBC, et est bien plus expérimenté que « Superbadboy ».

C'est la deuxième défaite pour Fazaraly après son élimination en finale d' « IPCC Muay-Thaï World Championship », au mois d'août dernier à Hong-Kong. « J'ai entamé une bonne préparation et j'ai le moral au bloc avant d'attaquer le combat mais vu mon peu d'expérience en Muay-thaï face à un adversaire coriace, je n'ai pas pu décrocher la victoire. Ce n'est pas une excuse, mais, la réalité », a-t-il raconté.

Malgré ce revers, Fazaraly est encore motivé à relever un autre défi et prêt à redoubler d'efforts, jusqu'à ce qu'il remporte le sacre dans ce même stade. « Je n'abandonnerai jamais tant que mon objectif ne soit atteint et je suis toujours déterminé à me surpasser. Je tiens toujours à remercier à tous ceux qui continuent à me soutenir et à croire en moi », a-t-il publié sur les réseaux -sociaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.