Ile Maurice: Le pape François au State House - Une affaire de famille

10 Septembre 2019

Une «audience sélecte». C'est en ces termes que Barlen Vyapoory, président de la République par intérim, parle du parterre de privilégiés qui ont pu voir le pape François dans le ballroom de la State House, hier, lundi 9 septembre. Le couple qui a sans conteste attiré l'attention est Sanjiv Ramdanee et son épouse, Medha, respectivement beau-frère et belle-sœur du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Ils ont chacun reçu une médaille de bronze du pape François.

Après la cérémonie, Sanjiv Ramdanee nous a montré la médaille dans sa boîte rouge. Pile, elle porte l'inscription des trois pays visités durant ce 31e voyage apostolique du pape, dans l'ordre le Mozambique, Madagascar et Maurice. Le tout, sur fond de baobab et de palmier, entre autres. Sollicité, il dira qu'il est «l'invité du Premier ministre», sans plus de commentaire.

Comment a-t-il eu l'honneur d'être présenté au pape ? Au même titre que d'autres proches du Premier ministre : ses parents, sir Anerood Jugnauth, ministre mentor, et lady Sarojini, son épouse, Kobita et ses filles. Barlen Vyapoory a également eu droit au même honneur. Il en a fait profiter à sa mère, son épouse, sa fille, son gendre et son petit-fils.

Selon le programme officiel établi à l'avance, le Réduit est le cadre choisi pour que le président de la République par intérim et le Premier ministre puisse présenter des membres de leur famille au pape François. Cela, avant que chacun des dignitaires n'ait un tête-à-tête avec l'invité de marque.

Pendant ce temps, l'«audience sélecte», où nous avons aperçu outre les ministres, des membres du Conseil des religions, les invités du diocèse, dont Malen Oodiah et Pascal Laroulède (qui a enlevé une chaîne de son cou et l'a mise à celle du pape, qui l'a acceptée) du Projet de Société Planter 200 000 arbres endémiques.

Dans la salle, il y avait aussi des nominés politiques, notamment Vikram Jootun, directeur de la Mauritius Film Development Corporation, Dick Ng Sui Wa, l'un des commissaires de l'Independent Police Complaints Commission, ou encore Ken Arian, Senior Adviser au bureau du Premier ministre. Avant l'arrivée du pape, les VIP ont eu droit à une collation. De quoi patienter pendant les deux tête-à-tête successifs, qui se sont tenus dans une salle séparée, la Blue Room.

La presse, elle, a dû se contenter de suivre la cérémonie - sécurité oblige - de la véranda du Château du Réduit, via un écran de télévision. La presse est donc restée du mauvais côté des portes vitrées, fermées et gardées. À noter que pendant les tête-à-tête, c'est un membre de la sécurité du pape qui est resté posté devant la porte de la Blue Room.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.