Burkina Faso: Sociétés à capitaux publics - Vers l'optimisation de la gestion des ressources humaines

12 Septembre 2019

Le directeur de cabinet représentant le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, Joseph Zerbo: «C'est un cadre institutionnel mis en place depuis maintenant 20 ans pour former les administrateurs afin de rendre plus performants les Sociétés à capitaux publics».

Le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, a ouvert le 9 septembre 2019, à Bobo-Dioulasso, la 20e session annuelle de formation des administrateurs des Sociétés à capitaux publics (SCP).

Les participants vont ainsi se pencher, du 9 au 13 septembre 2019, sur le thème «Optimiser la gestion des ressources humaines pour une amélioration de la performance des sociétés à capitaux publics : techniques de mise en place d'un système de rémunération, prévenir et gérer les conflits sociaux».

La performance des Sociétés à capitaux publics (SCP) passe par une meilleure gestion des ressources humaines. C'est dans cette optique que le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat a lancé, le 9 septembre 2019 à Bobo-Dioulasso, la 20e session annuelle de formation des administrateurs des SCP. Le thème de ce séminaire porte sur :

«Optimiser la gestion des ressources humaines pour une amélioration de la performance des sociétés à capitaux publics : techniques de mise en place d'un système de rémunération, prévenir et gérer les conflits sociaux». Le séminaire, a expliqué le directeur de cabinet, Joseph Zerbo, représentant le ministre, est un cadre institutionnel mis en place depuis maintenant 20 ans.

Il permet de former les administrateurs afin de rendre plus performantes les Sociétés à capitaux publics. Le thème de cette 20e session, en phase selon ses dires avec l'actualité nationale, va permettre aux administrateurs et responsables des SCP, de prévenir les conflits sociaux au sein de ces entreprises.

«Aujourd'hui, il y a des remous sociaux et on a jugé bon de porter à la connaissance des structures à capitaux publics, ce qui est prévu dans les textes en matière de gestion des ressources humaines, afin qu'ils puissent prendre des dispositions pour anticiper les conflits sociaux qui deviennent de plus en plus récurrents dans notre pays», a-t-il signifié.

Aussi, les participants seront outillés dans un premier temps sur les dispositions législatives et règlementaires en matière de gestion des ressources humaines et de rémunérations des sociétés à capitaux publics et des Etablissement publics de l'Etat.

Ensuite, il leur sera dispensé les instruments et outils de gestion et de motivation des ressources humaines ainsi que les techniques et outils de prévention et de gestion des conflits sociaux.

En dernier lieu, ils recevront une communication sur le Code des investissements. Selon le chef d'équipe de formation, Berzan Coulibaly, optimiser les ressources humaines, c'est aider ces ressources humaines à atteindre beaucoup d'objectifs en dépensant le moins possible et en favorisant l'avancée des structures.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.