Ile Maurice: Négligence alléguée - Une aiguille oubliée dans... sa main

12 Septembre 2019

«Une fois à la maison, on a remarqué qu'elle n'allait toujours pas bien. Ti éna dipi ti pé sorti», raconte Géraldine Élysée. Sa mère, Marie-Louise Élysée, 79 ans, avait été admise à l'hôpital du Nord car elle avait contracté une infection. Mais, désormais, «elle souffre le martyre».

La famille accuse le personnel d'avoir oublié une aiguille dans sa main. Sa fille a porté plainte au poste de police de l'établissement hospitalier, le mercredi 11 septembre.

C'est jeudi dernier que la mère, diabétique, se rend, jeudi dernier, au dispensaire de Montagne-Longue. Elle ne se sent pas bien. «Mé so diabet ti tro for!» Elle est admise le même jour à l'hôpital SSRN. «On lui avait déjà mis l'aiguille pour lui administrer les médicaments», soutient la fille.

Lundi, les proches de Marie-Louise Élysée remarquent que sa main a complètement changé de couleur et qu'elle est très enflée. «Sa main était devenue mauve et elle ne pouvait plus porter ses bagues tant ses doigts avaient enflé.» Ils préviennent les infirmiers. «C'est alors qu'ils décident d'enlever l'intraveineuse. Mais ma mère ne se sentait pas bien.»

La septuagénaire regagne finalement son domicile, mardi. Puisqu'elle n'allait toujours pas bien, la mère retourne à l'hôpital le même soir. Les médecins déclarent alors que sa main s'est infectée. «Comme elle est diabétique, cela risque de prendre du temps pour guérir», déplore la fille.

Après avoir averti la direction de l'hôpital, Géraldine Élysée a porté plainte à la police pour négligence médicale. «On m'a fait remplir un formulaire et c'est tout. Entre-temps, ma mère souffre le martyre.»

Sollicité, l'attaché de presse du ministre de la Santé, Jameer Yeadally, explique qu'il doit vérifier les informations de ce cas avec les responsables de l'hôpital avant de se prononcer. «Cependant, si cela s'avère être un cas de négligence, des actions seront certainement prises.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.