Sénégal: Saint-Louis - Plus de 400 pêcheurs tués de 2003 à nos jours

12 Septembre 2019

L'Union Régionale des Pêcheurs Artisanaux du Sénégal (URPAS) DE Saint-Louis réclame de l'Etat le dragage et le balisage de la brèche dans les plus brefs délais.

En conférence de presse hier, mercredi 11 septembre, ses membres ont interpellé directement le Chef de l'Etat, Macky Sall, invité à privilégier la résolution de cette brèche qui aurait englouti, à ce jour, près de 412 pêcheurs.

Une situation catastrophique pour ces acteurs de la pêche qui mettent en garde le régime en place, tout en menaçant ainsi de passer à une vitesse supérieure si rien n'est fait.

"Trop c'est trop", diront les acteurs de la pêche de Saint-Louis, en conférence de presse hier, mercredi 11 septembre. Selon le président de l'Union Régionale des Pêcheurs Artisanaux de Saint-Louis (l'URPAS), Macouba Dieye, par ailleurs Vice-président de l'Union Nationale des Pêcheurs Artisanaux du Sénégal (UNAPAS), l'État devrait immédiatement draguer et baliser la brèche.

"Celle-ci fût ouverte en 2003 par le régime libéral pour sauver Saint-Louis des inondations. À ce jour, cette brèche a tué près de 412 pêcheurs, tous engloutis par la mer", a-t-il dit.

C'est ce qui a été d'ailleurs à l'origine de notre marche pacifique, l'an dernier, pour "dénoncer le laxisme qui est constaté quant au dragage et au balisage de l'embouchure de Saint-Louis", pour reprendre les propos du Secrétaire général du Syndicat national autonome des pêcheurs du Sénégal (Snaps), par ailleurs membre de l'Union Nationale des Pêcheurs Artisanaux du Sénégal, Moustapha Dieng.

"Aujourd'hui, au même moment, ce sont tous les professionnels du secteur de la pêche, de Saint-Louis à Kayar, en passant par Thiaroye, Mbour et Kafountine, qui se mobilisent dans le même but pour dénoncer cet état de fait. Un mémorandum a été remis au gouverneur de la région de Saint-Louis lors de notre dernière marche, mais malheureusement ce mémorandum adressé au président de la République est resté, jusqu'à ce jour, sans suite.

C'est pour cela que nous avons dit qu'il faut passer à l'étape supérieure", a martelé Moustapha Dieng, tout en invitant directement le Chef de l'État, Macky Sall, à faire de cette problématique de la brèche, une priorité des priorités.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.