Afrique Centrale: Bientôt la Chine va construire un centre culturel et artistique pour les pays de l'Afrique Centrale

Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, aura dans les prochains jours, un centre Culturel et artistique pour les pays de l'Afrique Centrale qui abritera également l'institut national des arts(INA). Cette construction s'inscrit dans le cadre de la Coopération culturelle entre la RDC et la Chine.

Ce centre qui sera situé en face du Palais du Peuple, entre le Boulevard Triomphal et les avenues Assossa et Victoire, sera un haut lieu pour les études culturelles et la création artistique au bénéfice des jeunes talents et des artistes africains.

Selon des informations recueillies, ce projet de construction d'un centre culturel et artistique Régional abritant l'INA a été présenté depuis le mois de décembre dernier par le professeur Damien Pwono au cours d'une cérémonie organisée dans la salle Katanga Mupey, à l'INA.

D'après la vison du projet, il sera construit trois grands auditoriums de capacité de 400 places, trois auditoriums moyens de capacité de 300 places ; une salle multimédia de 10 places ; une salle polyvalente de 150 personnes ; 10 salles de cours de 50 personnes ; 6 salles de séminaires de 20 places ; 21 loges pour cours techniques de capacité de 4 personnes ; 21 loges des répétitions instrumentales de 2 places ; un studio d'enregistrements de 60 places ; un studio de danse de 60 personnes ; une salle de répétition/orchestre de 50 places ; une salle de répétition/chorale de 60 places et trois salles de réunions de 30 places.

Ce centre culturel des pays de l'Afrique centrale de Kinshasa devra contenir le grand Théâtre de 2000 places, le petit Théâtre de 800 places, les bureaux et les salles auxiliaires, le centre d'accueil et les salles de réunions, le parking et le gymnase mais également, l'extension de l'INA.

La même source renseigne également que la vision de ce centre consiste à faire de ce complexe emblématique, un pôle d'excellence de la programmation culturelle multidimensionnelle pour l'éveil de la conscience et l'éclosion de la créativité au cœur de l'Afrique.

Son objectif, précise-t-on, est de promouvoir le développement humain intégral, en présentant des programmes d'action exemplaires qui éduquent et divertissent différents publics, consolident les liens d'amitié entre les peuples et célèbrent les valeurs universelles. Il va, en outre, favoriser la valorisation du patrimoine Panafricain.

Le CCRK poursuit plusieurs objectifs, entre autres, manifester et promouvoir l'unité culturelle fondamentale des peuples de l'Afrique centrale ; promouvoir la diversité culturelle, la coexistence pacifique et l'engagement civique des expressions culturelles et artistiques ; valoriser le patrimoine culturel panafricain tout en restant ouvert aux expériences des autres.

Il y a lieu de noter que la volonté des initiateurs du CCRK étant de léguer aux générations futures, un cadre exceptionnel pour le rayonnement de la diplomatie culturelle multidimensionnelle et la réussite du projet, dépendra de sa capacité à mobiliser et déployer les ressources nécessaires pour ses actions ; continuer à connecter et interpeller divers groupes cibles de la Rd. Congo, de la région et du monde ; jouer un rôle fédérateur de l'unité africaine ; bénéficier de la présence de l'INA et du Musée d'art dans la même zone pour valoriser et redynamiser la vie culturelle de la place et de la région.

Outre l'initiation de ce projet, lors de la même cérémonie, l'INA aussi avait fait la restitution de sa participation au Festival international des institutions d'art dramatique qui s'était déroulé du 30 novembre au 6 décembre 2018, à Rabat, capitale du Maroc. L'INA y avait été doublement récompensé.

En marge de ce Festival, les directeurs généraux des Ecoles d'arts dramatiques africains s'étaient réunis pour la création de la ligue africaine des institutions et des écoles d'arts dramatiques.

Pour rappel, le projet du CCRK qui avance lentement mais sûrement avec les petits travaux de nettoyage afin de déblayer et remblayer la terre, en attendant le lancement officiel des travaux, est une initiative de la diplomatie culturelle congolaise promue par l'ancien Chef de l'Etat, Joseph Kabila, sera le premier des quatre centres culturels sous-régionaux que la Chine compte construire en Afrique dans le cadre du programme de suivi du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine tenu à Johannesburg, en décembre 2015.

Le présent projet de construction d'un centre culturel à Kinshasa, précise l'ambassadeur de la Chine, Wang Tongqing, constitue, à la fois, une preuve de plus que les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et la RDC sont au beau fixe.

Il sied de signaler que la pose de la première pierre des travaux de construction interviendra en début du mois d'octobre prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.