Congo-Kinshasa: Animateur de Cultur'A Pays vie - Eclipse Mososo Yesu confirme la sortie de l'album "Article 23" de Félix Wazekwa

L'un des meilleurs animateurs de la musique congolaise, Eclipse Mososo Yesu a, au cours d'une interview avec votre journal, indiqué que « Article 23 », le prochain album de Cultur'A Pays Vie, orchestre cher à Félix Wazekwa, va sans nul doute faire un succès international, au regard des sons qui le constituent.

Fidèle des fidèles à celui qu'on surnomme "Monstre d'amour", cet animateur a fait savoir que l'orchestre est déjà en plein enregistrement de cet opus pour lequel il ne cesse d'annoncer des merveilles en faveur des mélomanes.

Après plusieurs "singles" à succès tels que «Fimbu», «le Prince de la Rumba» dédié à Papa Wemba ou encore « Icône de l'Afrique », en hommage au Poète Lutumba Simaro, Félix Wazekwa et tout son orchestre entendent mettre du feu sur la scène musicale congolaise, via l'album Article 23. L'inamovible animateur qui a participé dans plus de dix albums avec ses dix-huit ans au sein du groupe Cultur'A Pays Vie, Patrick Bongo, de son vrai nom, a souligné, à travers votre journal, que ladite œuvre sera composée de plus d'une vingtaine des titres dont quatre génériques et plusieurs featurings notamment, ses propres duos, l'un avec l'artiste Deplik, avec pour titre « 2 fois maître » et l'autre avec Félix Wazekwa lui-même, dénommé « Notaire de BX ». A en croire Eclipse Mososo, le prochain album était au départ intitulé " Boza Mabe", avant que Monsieur Google et son groupe adoptent la dénomination Article 23, après les suggestions des fans.

Pour la petite explication, selon ce chef de l'orchestre, l'Article 23 est inspiré de la Constitution de la RDC, qui stipule que « Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit implique la liberté d'exprimer ses opinions ou ses convictions notamment, par la parole, l'écrit et l'image, sous réserve de la loi, de l'ordre public et de bonnes mœurs ». Ce qui laisse comprendre que le Monstre d'amour, a signalé Patrick Bongo, va pour une fois encore éduquer la masse, à travers ce chef d'œuvre.

A la question de savoir la motivation de cet intitulé de l'album, l'artiste musicien n'a pas tardé de livrer le secret en ces termes : « En ma connaissance, le Boss a, comme dans ses habitudes, étudié le comportement de la société actuelle marquée par l'usage de la technologie. Il est question de parler des gens qui pensent qu'ils ont le droit de publier n'importe quelle chose sur les réseaux sociaux sans tenir compte des autres». D'après cet incontournable animateur, Félix Wazekwa veut rappeler à la population et ses fans le bon usage de la parole, des écrits et des images, car cela est régulé dans la Constitution. « L'article 23 de la Constitution est applicable pour tout le monde, car nul n'est au-dessus de la loi», a-t-il ajouté.

Il a signalé, par ailleurs, que le groupe à une chaine youtube "Cultur'A Pays Vie News" où l'on peut retrouver les activités et autres programmes de l'orchestre. En attendant, le public et mélomanes du pays tout comme de l'étranger retiennent leur souffle d'ici la sortie de " Article 23".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.