Seychelles: Les pêcheurs de l'océan Indien se rassemblent aux Seychelles pour discuter du changement climatique et de l'économie bleue

Les pêcheurs artisanaux des pays de l'océan Indien se sont réunis lors d'une session de formation aux Seychelles pour identifier les compétences nécessaires en cogestion, leadership et communication pour faire face aux défis communs.

La formation de trois jours, du 11 au 13 septembre, est organisée par la Fédération des pêcheurs artisanaux de l'océan Indien (FPAOI) et l'Autorité des pêches des Seychelles (SFA) à l'hôtel Coco D'Or, dans le district de Beau Vallon, au nord de Mahe.

Le Seychellois Keith Andre, président de la Fédération, a déclaré aux journalistes que les pêcheurs de la région étaient confrontés à des problèmes communs, tels que le changement climatique, qui devait être traité collectivement.

«Nous avons constaté que lors de notre formation précédente, certains pays avaient surmonté certains défis avec lesquels d'autres se débattaient encore et nous avons pensé qu'en partageant nos expériences et nos connaissances, nous pourrions trouver la solution à la porte de nos voisins», a déclaré M. André.

Il a ajouté qu'en se réunissant collectivement "nous avons réussi à accomplir beaucoup de choses formidables, telles que la revendication d'une résolution visant à réduire la pêche industrielle des grands opérateurs, qui n'est souvent pas durable".

La formation, qui contribue également à la mise en place d'un plan de cogestion de la pêche en ligne et sur piste, est parrainée par le Centre technique de coopération agricole et rurale ACP-UE à titre d'assistance permanente depuis 2017.

Outre le changement climatique, M. André a déclaré que le concept de l'économie bleue constituait également une menace pour les pêcheurs.

«Tout à coup, tout le monde veut un bout de l'océan et cela se fait aux dépens des pêcheurs. Au nom de la protection, tout le monde veut que les pêcheurs disparaissent afin de protéger le récif. C'est pourquoi nous proposons une formation en cogestion et en leadership, car un système de gestion approprié peut permettre à notre profession de coexister avec d'autres activités », a-t-il déclaré.

La pêche est le deuxième contributeur à l'économie des Seychelles, un groupe de 115 îles de l'océan Indien occidental.

Le président de l'Association des pêcheurs de Roche Caïman, aux Seychelles, Florant Tirant, a déclaré à la SNA que la formation lui avait appris que la pêche ne consistait pas seulement à aller en mer pêcher puis à vendre ce que vous aviez pêché.

«Il y a plus que ça. On m'a appris qu'avec de bonnes compétences en gestion, je pouvais passer d'un petit pêcheur à un autre maintenant capable de gérer son bateau, de financer, de diriger et d'encadrer d'autres pêcheurs par le biais d'une association », a déclaré M. Tirant.

La formation vise également à renforcer les connaissances des pêcheurs et à améliorer leurs compétences en matière de négociation, et fournit des exemples de réussite pour encourager les autres à exercer cette noble profession.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.