Tunisie: Présidentielle 2019 - L'INLUCC met en place une salle des opérations pour collecter les résultats du suivi des infractions électorales

Tunis — L'instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) va mettre en place à son siège à Tunis, une salle des opérations qui sera en état de réunion permanente, les 14 et 15 septembre, afin de collecter les résultats du suivi des infractions électorales et ce à l'occasion de la tenue, le 15 courant, de la présidentielle anticipée 2019.

L'instance a expliqué, jeudi, dans un communiqué, que cette initiative intervient dans le cadre des prérogatives de l'INLUCC, à savoir détecter et enquêter sur les cas de corruption et lutter contre cette dernière, dans le souci de garantir la crédibilité du processus électoral.

Un numéro vert a été ouvert par l'INLUCC, le 80102222, et de manière exceptionnelle, pendant la journée du samedi, date du silence électoral, et la journée du dimanche, jour du scrutin, pour accueillir les appels des citoyens et des dénonciateurs des dépassements et des infractions électorales.

L'instance a, aussi, fait savoir que les bureaux régionaux de l'INLUCC continueront de travailler à leurs sièges dans les régions (Nabeul, Sfax, Sidi Bouzid, Kairouan, Sousse, Monastir, Gabès, Mednine, Gafsa, Tozeur, Jendouba, Mahdia, Kasserine et Le Kef) exceptionnellement, les 14 et 15 septembre, pour recevoir les plaintes et les appels des dénonciateurs des dépassements et des infractions électorales.

Par ailleurs, des équipes mobiles ont été créées et formées, elles sont composées d'observateurs accrédités par l'Instance supérieure indépendantes pour les élections (ISIE), pour assurer le suivi et l'archivage des infractions électorales.

L'INLUCC va publier un rapport préliminaire sur les infractions électorales, à l'occasion d'une conférence nationale prévue le 18 septembre courant, précise la même source.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.