Cameroun: Vacances sans SIDA - Les pairs éducateurs à l'honneur

Après trois semaines de sensibilisation, les animateurs de la campagne ont reçu mercredi 11 septembre 2019 des kits scolaires et autres présents de la part de Madame Chantal Biya, présidente fondatrice de Synergies africaines.

Au Cameroun, le taux de prévalence actuelle du VIH/sida est de 3,4%. L'Extrême-Nord, selon Jean Stéphane Biatcha, secrétaire exécutif de Synergies africaines contre le sida et les souffrances, affiche un taux de prévalence de 1,5%. Ce qui fait de la région, la moins touchée du pays par la pandémie. Cette révélation a été faite hier, 11 septembre 2019 à Maroua. C'était à l'occasion de la clôture de la 17e édition de « Vacances sans sida », cette campagne de sensibilisation des jeunes par les jeunes organisée pendant la période des vacances scolaires et universitaires. Initiative de Mme Chantal Biya, elle a été lancée depuis 2003 pour combattre les infections sexuellement transmissibles et le VIH/sida.

Cette année, la campagne de sensibilisation dans l'Extrême-Nord s'est concentrée sur la ville de Maroua et dans une moindre mesure sur la ville de Bogo. Elle a permis le dépistage volontaire et gratuit de 1 647 personnes par les unités mobiles. Dix personnes ont été déclarées positives. Sur les 10 sujets, quatre ont été placés directement sous traitement, quatre hésitent encore, l'un est porté disparu alors que le dixième conteste les résultats de l'analyse médicale.

Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord qui présidait cette cérémonie très courue, a saisi cette opportunité pour sensibiliser les populations sur les méfaits d'une sexualité irresponsable. A ceux et celles qui ne connaissent pas encore leurs statuts sérologiques, le gouverneur a donné le conseil de se faire dépister. « Faites que l'Extrême- Nord reste et demeure un exemple à suivre dans la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le sida », a recommandé le gouverneur.

La grande salle des réunions du Cercle municipal de la Communauté urbaine de Maroua a fait son plein d'oeuf à l'occasion de cette cérémonie. Au sein de cette foule compacte, Denise Fampou, le maire de la commune de Douala II, qui a fait le déplacement de Maroua avec les membres du Cercle des Amis du Cameroun (Cerac), association créée par la Première dame du Cameroun, Chantal Biya. La quasi-totalité des autorités administratives et des chefs des exécutifs municipaux et de la région et autres élites dont Sa majesté Bakari Bouba Alioum ont, par leur présence, honoré cette cérémonie.

L'un des temps forts de cette descente de Synergies africaines à Maroua a été la remise des appuis aux pairs éducateurs. 97 au total. Chacun d'eux est rentré chez lui les bras chargés de kits scolaires et de denrées alimentaires. Le gouverneur a lui aussi reçu un « certificat d'appréciation » à lui décerné par la Première dame en signe de reconnaissance pour ses oeuvres humanitaires. Au nom de ses pairs, Mlle Rogayatou, pair éducateur, a remercié la première dame qui, a-t-elle dit, est « entièrement dévolue à la cause des plus démunis »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.