Sénégal: Plus de 178 milliards du Fonds mondial en faveur du pays en 15 ans

Dakar — Le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme a attribué au Sénégal de 2002 à 2017 plus de 178 milliards de FCFA (soit 300 millions de dollars US), a appris l'APS, jeudi.

"Le Conseil d'administration du Fonds a attribué au Sénégal de 2002 à 2017 près de 300 millions de dollars dont 290 millions ont été décaissés pour les 3 maladies (Tuberculose, Paludisme, Sida)", a soutenu Aïssatou Mbaye Ndiaye, Vice-présidente du Mécanisme de coordination pays du Fonds mondial.

Elle s'exprimait au cours d'une conférence de presse sur la 6e reconstitution du Fonds mondial, en présence de Safiétou Thiam, Secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) et de Donald Kaberuka, président du Conseil d'administration du Fonds mondial.

Selon elle, les investissements dans le secteur de la santé ont augmenté depuis 2012 "mais restent largement en deçà du seuil de Abuja (15%)".

Le Sénégal est tout de même classé, selon Mme Ndiaye, parmi les 10 pays bénéficiaires du Fonds ayant un taux d'absorption assez élevé de l'ordre de 95 %.

Concernant le Sida, le Sénégal a un taux de prévalence national de 0,4% d'après les données de 2017, a rappelé encore Mme Ndiaye.

Le Fonds mondial vise 14 milliards de dollars US en vue de la conférence de Lyon en octobre 2019 pour accélérer le mouvement contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Aïssatou Mbaye Ndiaye a signalé que le Fonds mondial en est à sa 6eme année de reconstitution des fonds dont 95% provient des gouvernements donateurs et les 5% du secteur privé.

Elle a aussi rappelé que le Fonds verse plus de 4 milliards de dollars en subvention par an pour accélérer la fin des épidémies.

Selon Mme Ndiaye, depuis 2002 le Fonds a consacré plus de 38 milliards de dollars à la lutte et a contribué en 2018 à sauver plus de 27 millions de vies.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.