Cote d'Ivoire: Démarrage des prestations de la CMU - Aka Aouélé visite des établissements sanitaires

12 Septembre 2019

Les centres hospitaliers universitaires (Chu) de Cocody et d'Angré, la formation sanitaire urbaine communautaire (Fsucom) de Wassakara (Yopougon) et l'hôpital général de Yopougon-Attié, communément appelé Pmi, ont reçu hier la visite du ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Dr Aka Aouélé.

Il s'agissait pour le premier responsable de la santé de venir se rendre compte de l'état d'avancement des travaux de réhabilitation entrepris dans ces établissements. Ce, à moins d'un mois de l'entrée en vigueur de la Couverture maladie universelle (Cmu).

Plus spécifiquement pour le Chu d'Angré, il s'agissait pour Aka Aouélé de voir ce qui bloque le démarrage des prestations, depuis l'inauguration de l'établissement en décembre 2017 par le président de la République, Alassane Ouattara.

Car malgré son inauguration, cet hôpital ne fonctionne que de façon partielle. Seules les consultations y sont faites. Aucune activité dans les urgences encore moins dans les neufs blocs opératoires.

De l'exposé fait par le directeur de l'établissement, M. Gueye Idrissa, il ressort que beaucoup de matériel envoyé dans l'hôpital ne sont pas aux normes.

Notamment les lits dans les services de gynécologie, les appareils dans les blocs opératoires fixés trop bas, au goût des chirurgiens. A cela s'ajoute la non-connexion de 4 blocs opératoires à l'amphithéâtre dans le cadre de la télémédecine.

L'appareil permettant cette jonction doit être commandée de l'Allemagne pour un coût de 900 millions CFA. Et, le concessionnaire demande à être payé entièrement avant livraison. A cela s'ajoute des problèmes de ressources humaines.

Un problème que connait également le Chu de Cocody et qui empêche l'ouverture de six des neufs blocs opératoires réhabilités et équipés.

Cet établissement a bénéficié d'une enveloppe d'1,1 milliard FCFA pour la réhabilitation des blocs opératoires des différents services (gynécologie, stomatologie, urologie, ORL, chirurgie digestive, l'ophtalmologie et la traumatologie).

En plus du déficit en ressources humaines, le directeur du Chu, Pr Méité Djoussoufou a également fait cas des problèmes de buanderie, de lits dans les salles d'hospitalisation et d'ascendeur non fonctionnel. Pour ce qui est de la Fsucom de Wassakara, les travaux de construction et d'équipement du bloc opératoire sont presque terminés.

Cette Fsucom va vivre une expérience inédite car c'est la seule du pays à avoir en son sein un bloc opératoire. Mais son Pca Ouattara Clément n'a pas manqué de signaler au ministre certains manquements de l'entreprise en charge des travaux qui ne tient pas compte de leurs observations.

Mais, la grande déception du premier responsable de la santé va venir de l'hôpital général de Yopougon Attié.

En effet, Dr Aka Aouélé a déploré la lenteur des travaux dans cet établissement qui doit accueillir, avec d'autres formations sanitaires de la périphérie, les patients à la fermeture du Chu de Yopougon prévue pour le mois de novembre.

« Nous sommes dans une logique de continuité des services. Nous sommes à la recherche de solution pour apporter des soins de qualité et de proximité aux populations », a-t-il déclaré, promettant que des solutions seront également trouvées au non-respect des normes et des délais d'exécution des travaux

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.