Sénégal: La culture de la tomate dans une phase de relance (DG SAED)

Dakar — La culture de la tomate connaît une reprise dans la vallée du fleuve Sénégal, une zone agricole qui dispose d'une marge de progression pouvant lui permettre de passer d'une production de presque 60.000 tonnes cette année à 100.000 tonnes, a estimé le directeur général de la SAED, Aboubacry Sow.

"Pour la tomate, c'est en train de reprendre. Cette année, c'est presque 60.000 tonnes qui ont été produites.

Par rapport aux années passées, il y a un bond important qui a été fait", a-t-il déclaré dans une interview diffusée sur le site d'informations ndarinfo.com.

Il estime que la vallée du fleuve Sénégal dispose d'un potentiel lui permettant d'atteindre une production de 100.000 tonnes.

M. Sow a rappelé toutefois que "quelques contraintes ont été soulevées concernant certains industriels qui se trouvent à Dakar et qui devraient implanter leur usine" au niveau de la vallée du fleuve Sénégal.

"Il faudrait qu'on insiste sur cela. Il faut aussi que l'on insiste pour que l'usine de la SOCAS, qui se trouve à Dagana, puisse rouvrir ses portes, pour permettre encore de produire plus. Avec la tomate, les gens gagnent beaucoup plus d'argent", a-t-il plaidé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.