Afrique de l'Ouest: Mobilisation au sommet

13 Septembre 2019

Le Burkina Faso, victime d'attaques terroristes récurrentes, accueille samedi un sommet extraordinaire de la Cédéao consacré à la lutte contre le terrorisme.

Jeudi, le Conseil de médiation et de sécurité de l'organisation régionale a tenu une session extraordinaire en prélude au sommet.

Le Conseil a réaffirmé la détermination des Etats membres à œuvrer collectivement pour prévenir et combattre plus efficacement le terrorisme, renforcer la coopération et la coordination et redéfinir les domaines prioritaires des États membres.

Préoccupée par le phénomène du terrorisme dans la région, la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Cédéao avait adopté à Yamoussoukro, le 28 février 2013, la stratégie ouest-africaine de lutte contre le terrorisme.

Face à la menace terroriste grandissante dans la région, les Chefs d'État et de gouvernement de la Cédéao et de la CEEAC (Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale), conscients du caractère transfrontalier et transrégional de la menace, avaient convoqué un sommet conjoint à Lomé en juillet de l'année dernière.

Une 'Déclaration de Lomé sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent' avait été adoptée à l'issue des travaux.

Par la suite, les présidents du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire, du Ghana et du Togo s'étaient rencontrés à Accra où ils avaient évoqué l'évolution de la situation sécuritaire et la possibilité d'organiser un sommet extraordinaire sur ces questions.

Deux ministres togolais participent aux réunions préparatoires à Ouagadougou, Robert Dussey, le chef de la diplomatie, et Yark Damehame en charge de la Sécurité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.