Afrique: Un nouveau cadre de réflexion mis en place pour la durabilité du cacao

13 Septembre 2019

"Nous allons rassurer les industriels et le monde entier que nous produisons du cacao "propre" ». Cette volonté commune de la Côte d'Ivoire et du Ghana a été exprimée par le directeur général du Conseil du Café et du Cacao (CCC), Yves Brahima Koné hier à l'issue de la réunion entre les deux pays et les industriels du cacao et du chocolat sur la durabilité du cacao.

Cette réunion, qui s'est tenue les 10 et 11 septembre au Sofitel Hôtel Ivoire, s'est soldée par la mise en place d'un nouveau cadre de collaboration pour examiner les problématiques liées à la durabilité du cacao.

Notamment, la lutte contre la déforestation et le travail des enfants, l'amélioration des moyens de subsistance des producteurs et la transparence et la traçabilité.

Selon le communiqué qui a sanctionné ces travaux, l'industrie cacaoyère participera aux travaux de l'Initiative Côte d'Ivoire-Ghana dans le cadre d'un comité ad hoc chargé d'adresser ces problématiques en s'appuyant sur les organes de collaboration déjà mis en place dans chaque pays.

« Ce comité travaillera également à l'élaboration d'une stratégie de communication sur les actions entreprises conjointement par les trois parties, ainsi qu'un plan d'action assorti d'un chronogramme précis afin d'inverser les tendances actuelles sur les problématiques concernées », précise le communiqué.

Pour ce nouveau cadre, selon le directeur général du CCC, il s'agit de « conforter notre coopération avec l'industrie chocolatière dans le cadre de la durabilité pour que nos planteurs, les industriels, et les consommateurs puissent trouver leur compte. Toutes les parties sont conscientes.

C'est donc un cadre renforcé de travail que nous mettons en place », a-t-il souligné. Pour le président de la Ghana Cocoa Board, Joseph Boahen Aidoo, l'union faisant la force, ce nouveau cadre de travail permettra sûrement d'obtenir de meilleurs résultats. « Nous y croyons très fortement.

Les choses existaient avant, mais il fallait une nouvelle dynamique. Avec cette collaboration, nous pouvons trouver des solutions à la durabilité du cacao », a-t-il indiqué.

S'agissant de la lutte contre le travail des enfants, Joseph Boahen Aidoo a rappelé que beaucoup a été fait en Côte d'Ivoire et au Ghana.

Aussi, les deux pays entendent-ils poursuivre leurs actions pour une meilleure crédibilité de leur cacao dans le monde.

Ayant pris part à cette réunion, le président de la World Cocoa Foundation, Richard Scobey, s'est félicité de cet engagement de la part des deux premiers producteurs mondiaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.