Cote d'Ivoire: Claire Bahi, «Yôrôbô» des femmes, dit ses vérités sur Arafat et les chinois - «Ce 14 septembre on va se laisser»

interview

Samedi 14 septembre 2019, Claire Bahi, la Mama du Coupé-décalé, est en concert pour marquer ses dix ans de carrière musicale. Dans cette interview, l'artiste dit dans cette interview comment les choses vont se dérouler, et revient sur ses rapports avec Dj Arafat.

Comment préparez-vous le concert du samedi 14 septembre 2019 marquant vos dix ans de carrière musicale?

Déjà, j'aimerais rappeler que nous préparons le concert depuis 03 mois. Puisqu'on devait le faire le 30 août 2019. Malheureusement, vous savez l'homme décide et Dieu dispose.

J'ai perdu cet ami-là même, ce mentor qui m'a encouragée, qui m'a dit "Claire Bahi, écoute : ça fait 10 ans que tu dis tu es la "MAMA", j'ai toujours dit que tu es la Yôrôbô des femmes".

C'est comme ça, il me taquinait, et il a dit qu'il était temps de faire le concert maintenant. On avait décidé comme ça ensemble avec le staff et avec Dj Arafat, de le faire.

Malheureusement, il n'est plus. Je suis fin prête pour le 14 septembre 2019 puisque, ce sont des choses qui étaient pratiquement préparées.

C'est vrai que n'est pas facile pour moi, mais comme DJ Arafat était un battant lui-même, je suis assez prête pour donner le meilleur de moi-même pour mes 10 ans de carrière et surtout rendre hommage à mon ami.

Quels sont les désagréments que la mort de Dj Arafat a pu causer à votre organisation ?

Le désagrément est que c'est déjà, sa perte. C'est sa perte pourquoi ? Parce qu'on préparait un truc ensemble.

On était en train de faire un nouveau morceau ensemble, qui, vous le connaissez, il dit on appelle ça "Les aigris". Donc, c'était quelque chose que je ne voulais pas dire.

Voilà pourquoi, je refusais souvent les interviews, parce que j'étais traumatisée surtout sur le choc jusqu'à présent. Mais, j'ai pris la force, c'est-à-dire en priant Dieu et en pensant à lui pour dire que lui-même est déjà un bosseur.

Il est mort pendant même qu'il bossait parce que c'est après son concert, que Arafat est tombé. Pour dire que c'est quelqu'un qui ne baissait jamais les bras, et je ne pense pas qu'il veuille me voir couler aussi.

Du coup, le désagrément déjà, c'est sa perte et en même temps, ce qui nous a fatigués, est que beaucoup de personnes étaient prêtes. Toofan qui devait venir, ils ont un truc aussi le 14 septembre.

À part cela, les artistes internationaux que j'ai invités, viendront. Il y a Mani Bella, etc. Mais l'impact, c'est sa perte.

Cela m'a cassée tellement, mais j'ai quand même puisé la force. Je compte sur mes fans surtout sur la "Chine" et aussi sur la crème du Coupé-Décalé, du Zouglou et des Comédiens que j'ai soutenus en tant que la Mama.

Le spectacle va durer combien de temps et quels sont les artistes invités ?

Normalement, un concert dure 1heure ou 1 heure 30 minutes. Je pense qu'on va respecter cela. Mais on ne sait jamais avec les imprévus. Il y'aura l'hommage et tout ça. Beaucoup de personnes vont intervenir.

On commence aux environs de 19heures pour finir à 21heures au plus tard . Pour les artistes qui vont venir, il y a Mani Bella. Il y a Wally Seck.Tout le monde sera là.

Il y aura tous les artistes, Dj Kerozen, Safarel, etc. Il y a Maty Dollar qui a promis de venir, il y aura les filles du Coupé-décalé de ma promotion. Tout le monde sera là. Les adeptes du Coupé-décalé, Kédjevara, Dj Mix, etc. Vraiment cela sera du balaise.

Et "A connait pas, a demandé", ça veut dire que "venez voir". Parce que si je parle trop, si je vous dis ce qu'on vous prépare, vous n'allez pas avoir envie de venir. Venez !

On va pleurer, on va rendre hommage au Daïshi et surtout fêter mes 10 ans de carrière. Et qui dit 10 ans de carrière de Claire Bally, dit "Bobara fitini" jusqu'à maintenant. C'est tout cela qu'on va découvrir.

Avez-vous un message à lancer aux Chinois ?

Bien sûr ! Je m'adresse aux vrais Chinois et pas à ceux qui nous ont fait mal. Imaginez par là de quoi je veux parler. Je sais de qui je parle aussi. Les Chinois sont des gens très polis et respectueux. C'est qui la Chine ? C'est nous la Chine.

Les fans d'Arafat, c'est eux la Chine. Même les grandes personnes sont devenues chinoises.

Le message est de venir pour qu'on continue de pleurer Arafat, c'est-à-dire en lui rendant hommage pour dire que nous ne l'avons pas oublié, que nous l'aimons avec le morceau que j'ai fait "Daïshi hoo, tu n'es pas mort", et sans oublier l'hymne national de Dj Arafat "Regarde Champi, ils ont peur ça tremble".

Voilà un peu. Une légende est partie, la vie continue. Et nous, derrière lui ici, ce qu'on peut faire c'est de s'occuper de ses enfants. De mon gain, je donnerai ma participation, comme je l'ai dit la dernière fois.

Donc, à toute la Chine, qu'elle sache qu'on est ensemble, et qu'elle vienne pour qu'on puisse vraiment se "libérer". La dernière fois, nous étions assez tristes parce que c'étaient les obsèques. Le 14, ce sera entre nous. Ce jour-là, on va se laisser !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.