Congo-Kinshasa: Ministre d'Etat en charge des Ressources hydrauliques et énergie - Me Eustache Muhanzi veut faire de son secteur un véritable levier de développement

Accompagné de son Vice-ministre Papy Pungu, Me Eustache Muhanzi, Ministre d'Etat en charge des ressources hydrauliques et énergie, a officiellement pris les fonctions le lundi 9 septembre, à l'issue d'une remise-reprise avec le ministre intérimaire, Pierre Kangudia Mbayi. A cette occasion, la nouvelle autorité dudit portefeuille a promis de lutter autant que faire se peut, pour que son secteur de gouvernance concourt véritablement au développement de la RD. Congo et ce, à travers la finalisation des travaux des réformes en cours, la résolution des difficultés de financement, l'amélioration des conditions de vie des agents, etc. Ci-dessous, l'allocution du Ministre en marge de la cérémonie de remise-reprise.

Mot de circonstance de son Excellence Monsieur le Ministre d'Etat en Charge des ressources hydrauliques et Energie.

Excellence Monsieur le Ministre d'Etat,

Monsieur le Secrétaire général aux ressources hydrauliques,

Messieurs les Directeurs,

Distingués invités,

Chers membres du cabinet

Nous vous remercions pour les mots aimables exprimés à notre endroit et vous rassurons que vos observations pertinentes y reprises ont retenu notre attention particulière.

Nous rendons hommage à leurs Excellences Messieurs le Président de la République, et chef de l'Etat et le premier Ministre, chef du Gouvernement pour la confiance qu'ils nous ont faite en nous confiant la lourde tâche de conduire ce grand Ministère sur lequel reposent beaucoup d'attentes de nos compatriotes. Avec l'aide de Dieu et le concours de tous les acteurs de ces secteurs, nous sommes déterminés à relever ce défi du changement et du développement.

L'accès aux ressources hydrauliques en RDC est un enjeu déterminant pour le pays, pris en compte par l'organisation des nations unies dans l'objectif 6 des objectifs de développement durable : « garantir l'accès de tous à l'eau et à l'assainissement et assurer une gestion durable en eau ».

L'OMS soutient que la quantité d'eau potable nécessaire à une vie convenable est de 20 litres par personne et par jour, celle-ci étant raisonnablement accessible à 15 minutes de marche à pieds.

Plusieurs de nos compatriotes vivent bien en deçà de ces standards minimum et c'est de notre devoir d'en faire un combat soutenu afin que cet état des choses change, que notre condition évolue en mieux.

L'accès à l'électricité en RDC est un facteur significatif pour le pays, pris en compte par l'organisation des nations unies dans l'objectif 7 des objectifs de développement durable : « Garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable ».

Avec un potentiel brut de l'ordre de 100 GW, les infrastructures en place n'en produisent que près de 1 GW, appréciez avec nous la taille du défi à relever pour matérialiser la vision de leurs Excellences Messieurs le Président de la République, Chef de l'Etat et le Premier Ministre, chef du Gouvernement.

L'électrification de la RDC est très fiable 15% de la population (30% dans les villes et quasi nulle dans les villages). Plusieurs sources diverses sont disponibles à travers le territoire national et devraient permettre une mise en œuvre flexible de la vision de nos dirigeants actuels.

En effet, ces attentes peuvent se résumer comme suit :

Dans le secteur des ressources hydrauliques : meilleur accès à l'eau adéquate des populations, meilleure disponibilité de l'eau adéquate pour les industries, meilleure disponibilité de l'eau adéquate pour l'agriculture, un développement des communautés locales grâce à l'immense potentiel touristique.

Dans le secteur de l'électricité : meilleur accès à l'électricité des populations, meilleur disponible de l'énergie électrique pour les industries, un développement des communautés grâce à l'électricité.

Excellence Monsieur le Ministre d'Etat,

Monsieur le Secrétaire général aux ressources hydrauliques,

Messieurs les Directeurs,

Distingués invités,

Chers membres du cabinet

Notre action va s'inscrire dans la vision générale du Gouvernement telle que résumé par leurs Excellences Messieurs le Président de la République, chef de l'Etat et le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

A court terme :

Veiller sur le bon achèvement des projets repris dans le programme des 100 jours de son Excellence Monsieur le Président de la république, Chef de l'Etat, et ceci dès aujourd'hui même ;

Planifier avec l'ensemble du Gouvernement de la République tous les autres projets prioritaires afin de soulager au plus vite les souffrances de notre peuple... le peuple d'abord.

A Moyen terme :

Conduire un programme national de maintenance des infrastructures visant à consolider l'existant et les réalisations des 100 jours de son Excellence Monsieur le Président de la république, chef de l'Etat ;

Relance et finaliser les projets déjà débutés mais qui peines à aboutir. Cas de la centrale hydroélectrique de Katende, la distribution d'eau potable à Lubutu,...

Finaliser les études des plans intégrateurs régionaux afin de mieux positionner la RDC dans les partenariats d'intérêts avérés ;

Sensibiliser la population à l'usage rationnel des ressources tant hydraulique que le courant électrique en adoptant une attitude générale plus responsable en vue de permettre une distribution plus équitable du peu que nous produisons : éviter de laisser couler l'eau dans nos ménages, écoles, camps militaires, hôpitaux... , minimiser les fuites des conduites de distribution en assurant une meilleure maintenance et un entretien rigoureux éteindre les lumières inutiles en plein jour, arrêter les appareils dont on ne se sert pas... ,

Diversifier les sources de production d'énergie électriques à usage tant domestique qu'industriel afin de capitaliser les énormes potentiels dont regorge notre pays tels que l'énergie solaire, l'énergie éolienne, l'énergie des gaz naturels, l'énergie thermique et, pourquoi pas l'énergie nucléaire.

A long terme :

Dans une synergie bien comprise la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) constituera l'essentiel de notre action avec la finalisation des projets de grande envergure dans lesquels notre pays est associé ;

Développer des stratégies de développement durable tenant compte de toutes les exigences environnementales et écologiques mais répondant aux attentes légitimes du bien être de notre peuple.

Nous vous épargnons de tous les détails car nous aurons l'occasion de nous étendre davantage dans le cadre d'un discours de présentation du plan d'action de votre Ministère.

Nous restons ouvertes à toute sorte de collaboration en vue d'enrichir celui-ci, les contributions spontanées de tous sont les bienvenues.

Excellence Monsieur le Ministre d'Etat,

Monsieur le Secrétaire général aux ressources hydrauliques,

Messieurs les Directeurs,

Distingués invités,

Chers membres du cabinet

Nous vous remercions pour votre aimable attention.

Fait à Kinshasa, le 9 septembre 2019

Eustache Muhanzi Mubembe

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.