Cameroun: Condamné à vie pour avoir sodomisé à mort mère et fille

13 Septembre 2019

Incarcéré à la prison centrale de Yaoundé Kondengui depuis 2016, M. Mebara Godfroy Dieudonné, vigile à la société STK Security qui était devenu le bourreau des femmes qu'il assassinait après les avoir violé et sodomisés restera dans la geôle toute le reste de sa vie. Par contre, Félix Ntede, chauffeur, lui aussi en détention et qui partageait la même chambre que lui, poursuivi pour non intervention et omission de porter atteinte à des personnes en danger, doit recouvrer sa liberté dans les prochains jours pour avoir été purement et simplement acquitté pour faits non établis. Avant la sentence du tribunal, le représentant du parquet qui a qualifié M. Mebara Godfroy de monstre a requis la peine de mort contre lui.

Mais, le collège des juges a opté pour la perpétuité. Ainsi s'achève la rocambolesque affaire de viol et sodomie perpétrés sur Obele Menguele Véronique et sa génitrice Melingui Marie Louis épouse Menguele au quartier Nkolbisson à Yaoundé par Godfroy Dieudonné Mebara, en 2016, dont le verdict a été prononcé par le Tribunal de grande instance (TGI) du Mfoundi, le 3 septembre 2019. Pour bien comprendre cette affaire, il faut consulter le procès-verbal( PV) de l'enquête préliminaire du Groupement de gendarmerie territoriale de Yaoundé et l'ordonnance de renvoi de M. Mambingo Eitel, juge d'instruction au TGI du Mfoundi, dont votre journal a reçu des copies. Le portail du cameroun en Belgique.

La compulsion desdits documents révèle que dans la nuit du 8 au 9 août 2016, Godfroy Dieudonné Mebara, vigile en service à la société STK à l'époque des faits, s'était rendu au domicile de sa petite amie Obele Menguele Véronique en vue de l'inviter à passer la nuit avec lui à son domicile. En présence de Melingui Marie Louis épse Menguele, sa génitrice, le couple va d'abord prendre la direction d'un débit de boisson dénommé : «Nulle part», situé au carrefour Nkolbisson, non loin du lieu où l'infortunée Véronique Obele Menguele vendait habituellement les avocats. Ils vont y consommer une bonne dose d'alcool avant de regagner dans le même quartier, la chambre que son amant partageait avec M. Ntede, tous deux, célibataires. En l'absence de ce dernier, les deux amoureux vont se livrer à des violents ébats sexuels à travers les voies vaginale et anale qui, ajoutés à l'alcool, vont sérieusement épuiser la femme.

Indices du crime

Le fait que celle-ci conteste la pratique des rapports sexuels par voie anale qu'elle venait de subir et la manière habituelle de dépenser de l'argent de son ami, va déclencher entre eux, une querelle qui débouchera à une rude et longue bagarre. Au cours de celleci, Véronique Obele Menguele s'était écroulée au sol et passée de vie à trépas. Le vigile ne s'était rendu compte de la mort de sa concubine qu'à une (1) heure du matin. Pris de peur et ayant dans l'esprit de camoufler son forfait, M. Mebara ira nuitamment, jeter la dépouille de cette dernière, dans un lac situé derrière le domicile du Chef de quartier de Nkolbisson. Il décidera d'en finir aussi avec la mère de la victime qu'il considérait déjà comme un témoin gênant dans cette affaire. Il ira donc inviter cette dernière à son domicile mais la conduira plutôt dans un champ de manioc derrière le Collège René Graphin au lieudit «Nouvelle route Nkolbisson», où il abusera également d'elle en la soumettant à une sévère séance de rapports sexuels par les voies anale et vaginale, comme c'était le cas avec sa fille Obele Menguele.

Après l'avoir sodomisé, il va l'abandonner morte aux premières heures de la matinée du 9 août 2016. Une enquête ouverte par les éléments du Groupement de gendarmerie territoriale de Yaoundé, permettra de découvrir le corps inanimé de Véronique Obele Menguele dans le lac. De même, la dépouille de sa génitrice sera retrouvée dans le champ de manioc. L'enquête relèvera par ailleurs des informations qui accablent M. Mebara Godfroy. Notamment, les traces qui partaient dudit lac, jusqu'à la chambre occupée par les coaccusés, d'une part, et d'autre part, la découverte d'une culotte verte tâchée de sang. Un autre fait qui accable le mis en cause, est le fait qu'il a passé la soirée dans le débit de boisson avec la défunte Obele Menguele, avant de la conduire dans sa chambre où elle a trouvé la mort. Sur la base de ces indices, Godfroy.Mebara qui sera interpellé, passera aux aveux des faits d'assassinat mis à sa charge, tandis que Félix Ntede va nier les infractions de non intervention et omission de porter secours à personnes en danger retenues à son contre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.