Madagascar: Plan d'action de KAZAN - Madagascar, le modèle continental

L'importance du sport en tant que « partenaire important » du développement durable et sa « contribution croissante au développement et à la paix par la tolérance et au respect qu'elle préconise » ont été reconnues au niveau mondial par l'Organisation des Nations Unies (ONU) en septembre 2015 dans le Programme de développement durable à l'Horizon 2030.

Au niveau régional, le sport est considéré comme un véritable levier de développement et vecteur de paix pouvant contribuer à la réalisation de l'Agenda 2063 de l'Union Africaine (UA). C'est dans cette optique que les haut dignitaires du sport africain et dans le monde se sont réunis à Antananarivo pour formuler des recommandations sur le plan d'action de Kazan et la mise en œuvre d'une éducation physique de qualité.

Le sport est fédérateur avec la présence des hauts dignitaires du sport mondial.

Madagascar a relevé le défi. La Grande Ile a organisé avec brio la première conférence des ministres africains sur la mise en œuvre en Afrique du Plan d'Action de Kazan (PAK). Plus de 80 experts issus de 37 pays africains et d'autres continents se sont attelés à formuler des recommandations durant trois jours à l'Hôtel Africa and Asia à Ivato. Madagascar en tant que pays hôte a été représenté par une dizaine d'experts dont la majorité sont des spécialistes en éducation physique et sportive sortant de l'ENS - EPS et des techniciens du ministère de la Jeunesse et des Sports. Ils se retrouvent de nouveau dans la capitale malgache quinze mois après la première réunion de juin 2018. « L'objectif est de mettre en œuvre une stratégie efficace sur une éducation physique de qualité pour que cela ait un impact concret sur le développement et sur la santé », a indiqué le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Lovatiako Ralaivao.

Des invités de marque

Les ministres et les experts participants à la conférence.

Ils étaient 18 ministres et secrétaires d'Etat, 37 pays africains représentés, 64 experts africains et internationaux à répondre à l'invitation de Madagascar. La cérémonie d'ouverture officielle de la réunion des ministres d'hier au Centre de Conférence Internationale d'Ivato, a été présidée par les deux ministres malgaches, Tinoka Roberto de la Jeunesse et des Sports et de Volahaingo Marie Thérèse de l'Education Nationale et de l'Enseignement Technique et Professionnel. Angela Melo, directrice de la division de l'éthique, de la jeunesse et des sports de l'UNESCO ; Uri Schaefer, président du Conseil International pour l'Education Physique et la Science du Sport (CIEPSS) ; Guy Drut, envoyé spécial du Comité Olympique ; Ali Bouramah, secrétaire général de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) ; Amira Eldafil, Commissaire Affaires sociales, Union Africaine ont tous martelé dans leur discours l'importance et le pouvoir du sport dans la promotion de la paix, de la cohésion, de l'émancipation des jeunes, des femmes, des personnes en situation de handicap et surtout un outil indéniable dans le développement durable.

Education physique de qualité

La discussion a été axée sur l'éducation physique de qualité, l'élaboration d'un nouveau cadre de politique sportive pour l'Afrique 2020-2030 et la nécessité de trouver des nouveaux chemins permettant d'assurer la mise à disposition d'enseignants qualifiés et des infrastructures nécessaires, et surtout de la rédaction d'un plan d'action en Afrique et d'une stratégie de plaidoyer pour les partenariats internationaux pour l'Afrique. « Je réitère ici le soutien continu de mon département en faveur de l'éducation physique de qualité en Afrique en tant que moyen primordial d'assurer une pratique inclusive du sport, des activités physiques tout au long de la vie », a fait savoir Volahaingo Marie Thérèse, ministre de l'Education Nationale et de l'Enseignement Technique et Professionnel. Hier, trois jeunes sportifs ont été choisis pour porter la voix de leurs camarades à savoir Yaelle Antsasoa Vaissaud pour parler du sport et les études, Marcelia à propos de terre en mêlées et l'émancipation des femmes et Tahiry Razafindrabe sur le sport et le handicap.

Andry Rajoelina, champion de l'éducation physique de qualité

Ce jour, les invités de la Grande Ile seront reçus au Palais d'Etat d'Iavoloha. A cette occasion, il y aura le lancement du partenariat international en établissant l'Alliance de haut niveau sport en Afrique. Le Président de la République, Andry Rajoelina a été élu à l'unanimité par la conférence des Ministres comme Champion de l'éducation Physique de Qualité et de la mise en œuvre en Afrique du Plan d'action de Kazan. C'est le titre le plus prestigieux que l'Union Africaine accorde aux Chefs d'Etat pour leurs engagements pour le développement et la paix comme le Roi du Maroc, Mohamed VI est champion de la migration ; le Président du Mali, Ibrahum Boubakar Keita, champion de la culture.

« Pour une Afrique gagnante » dixit Tinoka Roberto

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto n'a cessé de remercier toutes les parties prenantes à la réussite de cet évènement. Il n'a pas manqué de parler des réalités malgache et africaine dans sa prise de parole. « En effet, le président Andry Rajoelina, Président de la République, le plus jeune Chef d'Etat africain en exercice, a inscrit dans ses engagements et ses leitmotivs de faire du Sport un levier de la Fierté nationale. Aujourd'hui l'Afrique s'approprie de ce Plan d'Action de Kazan et va l'intégrer dans le processus d'élaboration de son nouveau Cadre de Politique Sportive pour l'Afrique (2020-2030). Et ce, afin d'impulser un élan régional visant le développement durable d'une Afrique pacifique, éthique, saine, active et au final, gagnante !

Dirigeants africains autrefois quelque peu indifférents vis-à-vis de la nécessité d'une politique consistante du Sport ; ils sont aujourd'hui convaincus de l'importance des performances sportives, constituant de véritables indicateurs, révélateurs de la force organisationnelle d'un pays et de tout un continent. Et c'est avec un légitime soulagement, un espoir justifié, que nous remarquons aujourd'hui le réveil de l'Afrique en matière de sport. C'est ainsi qu'à Madagascar par exemple, les Jeux et sports traditionnels font désormais partie intégrante des disciplines d'enseignement dans l'Académie Nationale des Sports.

Madagascar a organisé cette année la première Assise Nationale sur l'Education Physique de Qualité , une assise Nationale ayant abouti a l'élaboration d'une stratégie Nationale en vue de l'implantation d'une Education Physique de Qualité. L'éducation physique et le sport sont des vecteurs pour maintenir la Santé, jouir d'une meilleure longévité ; promouvoir le vouloir-vivre ensemble, entretenir la convivialité, garantir l'unité, consolider la Paix !

De plus en plus d'attention est accordée au développement du sport de haut niveau de même qu'au sport de masse, ce qui est lié avec les aspirations à un mode de vie sain entre les citoyens. J'ose affirmer sans crainte d'exagérer que, cette conférence marquera un tournant décisif pour le sport en Afrique. Elle offre une occasion unique à organiser les initiatives gouvernementales dans le domaine du sport et de l'éducation physique d'une manière coordonnée et cohérente. Cet événement sert de plate-forme pour l'échange en vue d'utiliser au maximum le potentiel du sport et de l'éducation physique, afin d'assurer les nations plus saines, d'unifier les gens, et ce faisant, de contribuer à la cohésion sociale et à une Afrique meilleure.

Une Afrique apte à vaincre les maladies par la pratique raisonnée et régulière du sport, à même de transcender ses vieux démons du mimétisme avilissant et partant d'assurer le développement durable, partagé, équitable. A nous de faire en sorte que l'éducation physique, l'activité physique et le sport, ne soient plus de simples faire-valoir mais deviennent un levier, un outil puissant pour contribuer de façon substantielle à l'atteinte des ODD 2030 et de l'Agenda 2063 en Afrique.

Ainsi, atteindre les Objectifs du Développement Durable ou ODD, ne sera plus un mythe mais bel et bien une réalité. Je tiens donc à vous aviser que le Président de la République Malagasy, s'est engagé à être le leader pour le lancement du processus de mise en place d'une Alliance de Haut Niveau pour le sport et l'Education Physique en Afrique ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.