Madagascar: Entrée aux Comores - Les vaccins contre la méningite et la fièvre jaune obligatoires

Les personnes qui prévoient d'effectuer un séjour aux Comores doivent dorénavant être en possession d'un carnet de vaccination incluant au moins le vaccin contre la méningite et celui contre la fièvre jaune, pour être autorisées à entrer sur le territoire comorien.

Il s'agit d'une disposition transmise récemment par des responsables auprès de la Primature. Afin de faire respecter cette mesure, des postes de santé aux frontières seront mises en place à compter de dimanche prochain, 15 Septembre 2019. La présentation de la carte de vaccination sera ainsi exigée à toutes les portes d'entrée du territoire de l'Union des Comores. Il a été précisé que la validité du carnet de vaccination, ainsi que sa conformité aux exigences de l'Etat Comorien, sont sous la responsabilité du voyageur.

Pas de réciprocité. Concernant Madagascar, le pays n'exige pas la présentation de ce type de document aux passagers en provenance des Comores. Sur ce point donc, le principe de la réciprocité n'est pas appliqué. Rappelons que pour l'entrée à Madagascar, il n'y a pas de vaccin obligatoire, hormis celui contre la fièvre jaune et ce, uniquement pour les voyageurs en provenance de pays où cette maladie existe. Auquel cas la vaccination doit dater d'au moins dix jours avant le départ, lorsqu'il s'agit d'une primo-vaccination. Pour une revaccination, elle prend effet immédiatement. En revanche, quelques autres vaccins sont recommandés pour l'entrée à Madagascar. Il s'agit de l'immunisation contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche, ainsi que la typhoïde et la rage, pour les longs séjours et pour les enfants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.