Togo: L'ancien archevêque de Lomé demande au président togolais de quitter le pouvoir

13 Septembre 2019

Mgr. Philippe Fanoko Kpodzro, figure influente de l'Eglise au Togo, a demandé à Faure Gnassingbé de ne pas se présenter l'an prochain. Traduit-il une position commune des autorités religieuses ou fait-il cavalier seul ?

Mgr. Philippe Fanoko Kpodzro a, depuis quelques temps, pris l'habitude d'adresser un message au président togolais Faure Gnassingbe, probable candidat du parti au pouvoir à la présidentielle de l'année prochaine. Il lui demande de ne pas se présenter à la présidentielle de 2020.

Sujet sensible

Cette nouvelle sortie du doyen des évêques catholiques du Togo est un avis isolé. Ce n'est pas la position officielle de l'Eglise catholique au Togo, selon plusieurs responsables catholiques contactés. Ils n'ont pas souhaité se prononcer mais reconnaissent, en off, que le sujet est très sensible. Ils nous ont renvoyés vers un communiqué de la conférence des évêques du Togo rendu public en juillet dernier.

Dans ce communiqué, les évêques ont reconnu avoir discuté lors d'une réunion extraordinaire "des interpellations de nombreux fidèles suites aux sorties médiatiques de Mgr Kpodzro". La conférence des évêques du Togo rappelle par ailleurs, qu'elle "a l'habitude de publier ses interventions à travers les lettres pastorales, les messages, les déclarations et communiqués signés par tous les évêques ou le secrétaire général en leur nom".

Appel à la mobilisation

Lors de sa dernière sorties médiatique, Mgr Kpodzro était entouré d'imams et de pasteurs protestants. A cette occasion, il a demandé aux leaders religieux de se mobiliser pour aider l'opposition togolaise à dégager un candidat unique pour affronter le président Faure Gnassingbé, au cas où ce dernier serait candidat. C'est la seule solution pour l'alternance au sommet de l'État, soutient Mgr. Kpodzro.

Cette sortie ne sera, sans aucun doute, pas appréciée par les autorités togolaises. Elles n'ont, pour le moment, pas réagi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.