Afrique de l'Est: L'Angola et le Vatican renforcent leur coopération

Luanda — Le Gouvernement angolais et l'État du Vatican (Saint-Siège) ont signé vendredi à Rome, à 11 h 22, l'accord-cadre qui définit leurs relations bilatérales.

Le ministre des Relations extérieures, Manuel Augusto, a représenté l'État angolais à la cérémonie de validation du document, négociée entre les parties, depuis mars 2018, date à laquelle le Président angolais, João Lourenço, avait créé une commission à cet effet.

L'accord-cadre est un traité international conclu entre le Saint-Siège et un État particulier, généralement dans le but de garantir les droits des catholiques ou de l'Église catholique dans cet État. Dans le cas spécifique angolais, l'accord prévoit, entre autres, la reconnaissance de la personnalité juridique de l'Église catholique en Angola, la propriété de tous ses biens, y compris les écoles et les centres de santé, ainsi que l'expansion du signal de Radio Ecclesia sur toute l'étendue du territoire national.

Une question mise en exergue, c'est l'engagement des autorités angolaises à œuvrer pour la modernisation du sanctuaire Muxima, afin de lui donner une meilleure image.

Le modèle de construction de la basilique Notre-Dame de Muxima a même été présenté au pape Benoît XVI à l'occasion de sa visite en Angola en 2009. La basilique sera érigée devant l'ancienne chapelle, construite en 1645 et dédiée à Notre-Dame de la Conception.

Les relations diplomatiques entre l'Angola et le Vatican ont été officialisées le 8 juillet 1997 avec la nomination du premier ambassadeur non résident du Saint-Siège, Domingos Quiosa, accrédité le 7 février 1998 et ayant exercé ses fonctions jusqu'en décembre 2000.

Paulino Baptista, ambassadeur d'Angola auprès du Saint-Siège, a été nommé en mars de cette année pour remplacer Armindo do Espirito Santo, alors que le Président de la République avait créé une commission chargée de négocier avec le Saint-Siège l'accord-cadre signé entre les parties.

Deuxième représentant de l'Angola auprès du Saint-Siège en qualité d'ambassadeur résident, Armindo Fernandes do Vieira a présenté ses lettres de créance au pape Jean-Paul II le 29 avril 2002.

Le premier nonce apostolique en Angola fut à son tour le Mgr Giovanni Angelo Becciu, nommé en octobre 2000 par le pape Jean-Paul II, qui a été le premier pontife à visiter l'Angola en juin 1992.

Outre Luanda, l'évêque de Rome avait également visité Huambo, Lubango, Cabinda et Mbanza Congo. La deuxième visite papale en Angola a eu lieu en mars 2009, lorsque Sa Sainteté le pape Benoît XVI s'est rendu au pays.

L'histoire rapporte qu'António Manuel Nvunda, alias Negrita, est le premier ambassadeur du Royaume du Congo auprès du Saint-Siège (territoire qui appartenait à l'Angola), mais qui est décédé quatre ans plus tard, le 5 janvier 1608 à Rome.

Il a été enterré dans la chapelle de schiste V de la basilique Santa Maria Maggiore.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.