Guinée: Kory Koundiano qualifie l'UFDG de parti d'extrême droite

13 Septembre 2019

Le premier ministre kassory Fofana, poursuit ses consultations nationales en vue de l'organisation des élections législatives et le projet d'une nouvelle constitution, ce jeudi 12 septembre 2019, c'est le siège du parlement guinéen qui a reçu l'émissaire du président Alpha Condé.

A l'occasion de cette rencontre les députés du groupe parlementaire libéral démocrate et ceux de l'Alliance républicaine ont boudé la salle par leur absence.

Suite à cette situation, le président de de l'institution parlementaire Claude Kory Kondiano, n'a pas pu digérer cette absence des députés de oppositions dans la salle des actes: «

J'avais souhaité que la représentation nationale qui relève d'une Assemblée plurielle soit représentée par toutes ses composantes au point de vue famille politique.

C'est-à-dire la droite, l'extrême droite, au centre, à la gauche. J'ai regretté tantôt, hélas, l'absence de l'extrême droite (UFDG) et du centre (UFR) », regrette le président de l'assemblée nationale.

Et, d'ajouter « parce que ses échanges nous aurait permis d'avoir des positions différentes pour une sorte de débat contradictoire a l'occasion de ses consultations ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.