Afrique du Nord: Visite du GAFI en Tunisie, les 16 et 17 septembre - La Tunisie sortira de la liste des pays soumis à sa surveillance (Derbel)

Tunis — Une délégation du groupe d'action financière (GAFI), institution internationale en charge de l'examen et l'élaboration des mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme visitera la Tunisie, les 16 et 17 septembre 2019, pour trancher sur la question du retrait de la Tunisie de la liste des pays soumis à la surveillance du GAFI, a indiqué vendredi, à l'Agence TAP, le conseiller du chef du gouvernement, Fayçal Derbel.

A sa sortie d'une réunion tenue au siège de la BCT sur la question, Derbel s'est déclaré optimiste quant à l'issue de cette visite.

"Après avoir honoré tous les engagements pris avec le GAFI, nous souhaitons sortir avec les honneurs de cette liste et nous avons tout prévu pour cela. Une visite blanche des responsables du GAFI a eu lieu les 22 et 23 août 2019, sur site, dans les mêmes conditions que la visite officielle qui aura lieu au début de la semaine prochaine. Cette visite nous a permis d'évaluer nos préparatifs et d'apporter les ajustements nécessaires ».

Et de poursuivre « plusieurs CMR ont aussi été consacrés à ce sujet, dont le dernier en datea eu lieu le 10 septembre 2019, avec la participation de tous les ministres et responsables concernés. C'est peut-être la question à laquelle nous avons consacré le plus grand nombre de CMR ».

« La réunion d'aujourd'hui au siège de la BCT, nous a permis de faire le point avec l'équipe tunisienne chargée des discussions avec les responsables du GAFI. Je peux vous assurer que nous sommes prêts ».

Toujours selon Derbel, « l'issue de cette visite sera connue dès son achèvement le 17 septembre, mais elle ne sera officiellement annoncée qu'en octobre lors de l'assemblée générale du GAFI ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.