Cameroun: Enseignement supérieur - La rentrée académique pointe à l'horizon

Jeudi, 12 septembre 2019, à Yaoundé, au cours des assises, le ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur a donné des orientations stratégiques aux différents recteurs

A l'Enseignement supérieur, on vise une année académique sans fausse note. Avant le début des activités universitaires le 24 septembre prochain, le ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur, le Pr. Jacques Fame Ndongo a réuni les recteurs d'universités d'Etat et les promoteurs d'instituts privés jeudi, 12 septembre 2019 à Yaoundé au cours des assises préparatoires à l'année académique 2019/2020. Objectif des travaux, faire le bilan de l'année écoulée et jeter un regard prospectif et optimisme sur l'année académique 2019/2020.

En ouvrant les travaux, le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur, chancelier des Ordres académiques a fait savoir que la nouvelle année doit s'organiser autour du thème : « Consolider la gouvernance éducationnelle de l'université camerounaise ». Il a ainsi donné des prescriptions et des attentes en six axes. Précisément au plan de la gouvernance managériale, le ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur a recommandé que la paix sociale règne dans tous les campus des institutions universitaires et que les activités se déroulent normalement, sans perturbation majeure.

Sur le plan de la gouvernance académique, le Pr. Jaques Fame Ndongo a prescrit le respect scrupuleux du calendrier académique pour tous les programmes de formation, ainsi que la publication effective par les chefs des institutions délivrant les diplômes, des listes des diplômés de l'année académique 2019/2020. La délivrance effective et systématique des relevés de notes et des attestations de réussite à tous les étudiants avant la clôture de l'année académique 2019/2020.

Concernant la gouvernance institutionnelle, le Chancelier des Ordres académiques a notamment recommandé la mise en place et le fonctionnement effectif au cours de l'année académique 2019/2020, d'une commission interne d'auto-évaluation institutionnelle. Celle-ci devra rendre public les résultats des évaluations.

Il a également recommandé la dotation de chaque institution privée d'enseignement supérieur d'une personnalité juridique distincte de celle du promoteur. Des directives ont également été données sur la gouvernance sportive, artistique et culturelle et sur la gouvernance infrastructurelle. Sur le dernier point, il a été instruit de faciliter la mobilité des étudiants handicapés au sein des universités. Mais avant toutes ces recommandations, le ministre d'Etat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.