Zimbabwe: L'ex-président Mugabe sera finalement enterré à Harare

Le cercueil contenant le corps de Robert Mugabe arrive à Harare.

L'entourage de Robert Mugabe a fini par accepté le souhait du gouvernement. L'ancien président sera mis en terre au cimetière des héros de l'indépendance à Harare, et non pas dans son village familial. Le lieu de l'inhumation de l'ancien président faisait débat depuis plusieurs jours.

C'est Léo Mugabe, le neveu de l'ancien président, qui a fait cette annonce ce vendredi 13 septembre. Le même qui, jeudi, avait affirmé que Robert Mugabe serait inhumé dans son village natal. Signe très clair que des négociations ont eu lieu entre la famille Mugabe et le gouvernement.

Initialement, la famille souhaitait qu'il repose à Kutama, son village natal à 100 kilomètres de la capitale. Alors que le gouvernement souhaitait qu'il soit enterré dans un cimetière, le cimetière des héros dans la capitale.

Petite victoire de Mnangagwa

Le gouvernement a donc obtenu gain de cause dans ce bras de fer qui l'opposait à la famille Mugabe depuis le début. Cette dernière tentait d'écarter le président Emmerson Mnangagwa de ces cérémonies.

Il n'y a pas encore de détails sur la date ni s'il doit s'agir d'une cérémonie privée, comme le voulait la famille. Au Palais présidentiel, une conférence de presse doit avoir lieu ce vendredi probablement pour donner les détails des prochains jours.

Sur le lieu de l'enterrement de l'ancien président, les réactions sont mitigées ce matin dans les rues de la capitale. Certains estiment qu'il s'agit en effet d'un héros et qu'il doit reposer au monument réservé pour les héros de la libération. D'autres pensent que le gouvernement aurait dû respecter le choix initial de la famille.

Peu d'enthousiasme au Zimbabwe

Mais cette polémique n'est pas ce que les Zimbabwéens retiennent de ces derniers jours. « Honnêtement, on s'en fiche, explique un jeune homme. Vraiment, on s'en fiche. Ça n'intéresse que les hommes politiques qui ont peur d'être humiliés. Mais, nous les citoyens ordinaires, on s'en fiche. On veut juste qu'ils se dépêchent et qu'on en finisse. »

A ses côtés, un autre homme précise : « En réalité, nous sommes plus préoccupés par l'argent qu'ils sont en train de gaspiller pour ces funérailles, parce que je suis sûr que c'est l'argent du pays qu'ils utilisent. Et cela représente beaucoup. Or, je suis convaincu que sa famille a suffisamment d'argent pour payer elle-même son enterrement. »

Des Zimbabwéens finalement peu enthousiastes à l'idée que Robert Mugabe soit enterré au cimetière des héros de l'indépendance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.