Gabon: FUNDU - Le nouvel album d'Annie Flore

13 Septembre 2019

Sa musique berce, émerveille et éveille les consciences. Annie Flore Batchellilys est à son neuvième album : FUNDU, la concertation en langue Ipunu. C'est l'Institut français du Gabon qui a servi de cadre pour le concert du lancement de cet énième album plein de leçons de la vie. Elle a aussi rendu hommage à Didier Manika, décédé le 14 Juin 2019 en France, et qui lui a appris à "toujours être du côté de la solution".

Tout le monde voulait y être. Personne ne voulait se faire conter l'évènement. L'amphithéâtre de l'Institut français du Gabon qui accueillait la sortie du Neuvième album de la Chanteuse, compositrice gabonaise, Annie-Flore Batchiellilys, a refusé du monde. La salle était archicomble. Certains spectateurs ont préféré s'asseoir à même le sol. "FUNDU", c'est le nom de cet énième album, qui signifie concertation dans sa langue locale, le Ipunu. « Cet album est le neuvième et il a neuf titres. C'est vraiment un symbole. C'est le tournant de ma vie. Il parle d'Amour" nous confie-t-elle.

"Fundu", c'est la concertation explique-t-elle. Les réseaux sociaux sont comme une pièce de monnaie, comme le jour et la nuit, le bien et le mal. Elle déplore cependant que nos vies soient exposées sur ces moyens de communication parfois à tort et à travers. Il n'y a plus de secrets, ni d'intimité, tout est exposé à qui veut le voir, veut le savoir.

Dans cet album, nous rappelle la chanteuse, il y a neuf titres. On y trouve par exemple "Célébrons la vie" A travers ce titre, Annie-Flore Batchiellilys fait un constat amer. Pour elle, l'on investit beaucoup sur la mort. On la célèbre. Bien comme d'autres personnes qui le disent tout bas ou en murmurant, elle le chante tout haut et estime que ce n'est pas normal. Et de s'interroger à savoir « pourquoi la vie est-elle devenue orpheline » ?

Plusieurs titres des précédents albums ont été revisités. Les spectateurs en ont eu pour leur compte. Les témoignages de satisfactions été au rendez-vous. « Annie-Flore Batchiellilys est une Apollon de la musique. Elle sait faire voyager les esprits dans un univers qui fait du bien à l'âme. Le chant est son champ où elle cultive l'unité, la solidarité, l'Amour de soi et de des autres » nous dit Matsombi ému et admiratif. Nadège Mbadou quant à elle, affirme que c'est toujours une école de venir au spectacle d'Annie Flore.Sa mère,sa première fane, était de la partie pour l'encourager et l'aider à aller de l'avant.C'est l'Amour d'une mère.Cet Amour avec lequel,l'on accomplit de grandes et belles choses.

Beaucoup sortaient de la salle avec un sourire aux lèvres et téléphones aux oreilles comme pour dire aux amis et connaissances qu'ils ont eu tort de manquer à ce rendez-vous. « Annie-Flore Batchiellilys, ho bêh mais dis donc ! Je ne pouvais rater ces moments. C'est plus fort que moi. Vous voyez, je n'arrive pas à trouver des mots, tellement je sus émue. Si et seulement vous pouvez savoir ce que je ressens. Non, vous ne pouvez pas le savoir. Sa musique me fait du bien. Je suis comblée, riche d'émotion. Quelle belle prestation ! » confesse une admiratrice et amoureuse des albums de la chanteuse.

La musique d'Annie Flore berce, émerveille et éveille les consciences. Ce rendez-vous à l'Institut français du Gabon était non seulement l'occasion pour elle de présenter son neuvième album, mais aussi, celle pour elle, de rendre un hommage à un être cher, celui qui l'a enseigné les vertus de l'espoir : Diedier Manika,décédé le 14 Juin 2019 en France. « En plein désespoir, il me disait toujours qu'il faut être du côté de la solution » nous dit-elle, toute émue, avec des yeux inondés de compassion pour le défunt. Aussi, a-t-elle tenu à remercier Fresh et Joël Nzé pour leur accompagnement.La série des dédicaces a mis fin à cette soirée qualifiée de magique !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.