Sénégal: Abdoulaye Samb, Secrétaire général du ministère des Finances et du Budget - «En proposant le crédit-bail et l'affacturage, la Bnde fait preuve d'innovation»

Le secrétaire général du ministère des Finances et du Budget a présidé ce vendredi, la cérémonie de lancement du crédit-bail et de l'affacturage par la Banque nationale pour le développement économique (Bnde). Une occasion pour Abdoulaye Samb de saluer l'initiative de la Bnde.

BA EAU BAB , 1ére société à bénéficier du crédit-bal BNDE

Il se réjouit ainsi d'être présent à cet heureux événement, marquant le lancement par la Bnde, de deux nouveaux produits : le crédit-bail et l'affacturage ; modes de financement peu développés au Sénégal mais qui ont fini de faire l'unanimité dans d'autres pays, eu égard à leur impact significatif dans le développement des investissements et des entreprises.

Selon M. Samb, le crédit-bail et l'affacturage constituent sans conteste, une bonne alternative aux modes classiques de financement des besoins d'investissement et d'exploitation des Pme.

Comme nous le savons tous, a-t-il rappelé, les Pme qui constituent plus de 90% du tissu économique au Sénégal, sont confrontées à divers obstacles et notamment l'accès au financement. En effet, malgré leur prédominance, elles ne captent que moins de 20% des crédits bancaires.

Cette situation est liée à son avis, à plusieurs facteurs dont le degré d'asymétrie d'informations sur le marché de l'offre et de la demande de crédits, les garanties exigées, l'insuffisance de formalisation des Pme, pour ne citer que ceux-là.

«Le lancement aujourd'hui du crédit-bail et de l'affacturage par la Bnde s'inscrit dans l'esprit de la mission que l'Etat lui a assigné. En proposant ces deux produits, la Bnde fait preuve d'innovation, d'ouverture et d'adaptation aux besoins de sa cible principale. En outre, l'affacturage et le crédit-bail constituent pour la Bnde, des solutions pour atteindre ses objectifs stratégiques », a déclaré Abdoulaye Samb.

Il a saisi cette occasion pour saluer les efforts notoires déployés progressivement par la Bnde depuis sa création pour appuyer le financement de divers secteurs d'activités économiques. Il cite l'agriculture à travers surtout les filières « arachide » et « riz » ; la transformation et la valorisation des produits locaux ; les jeunes porteurs de projets et les jeunes entreprises ; les institutions de micro finance ; les projets structurants devant impacter positivement l'économie nationale.

«Nous sommes convaincus que la Bnde est sur le bon chemin. Son orientation stratégique est en phase avec les attentes du Gouvernement, qui, faut-il le rappeler, a fait du financement et du développement des Pme, une priorité absolue. En atteste, les nombreuses réformes et mesures entreprises à cet effet notamment sur le plan réglementaire », s'est félicité le secrétaire général du ministère des Finances.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.