Tunisie: Liberté de la presse - L'appel de RSF aux candidats à la présidentielle tunisienne

communiqué de presse

Alors que la Tunisie se prépare à vivre sa deuxième élection présidentielle depuis la révolution de 2011, Reporters sans frontières (RSF) a collecté la signature de 13 candidats, qui s'engagent à protéger et renforcer le droit fondamental des citoyens à une information libre et indépendante.

RSF a adressé aux principaux candidats un appel en six points, marquant leur engagement en faveur du respect de la liberté, l'indépendance et le pluralisme du journalisme sur la base de la constitution tunisienne et des engagements internationaux de la Tunisie en matière de liberté de l'information.

Les 13 candidats ayant adhéré à l'engagement ont tous affirmé leur volonté de poursuivre l'appui au processus politique sur l'information et la démocratie. Il reviendra par ailleurs au futur président de la République de proposer des initiatives législatives afin d'assurer la protection des journalistes et l'indépendance des organes de régulation du secteur tout en appuyant le travail de la société civile médiatique dans ce domaine.

"La voie vers la liberté de la presse en Tunisie est certes tracée mais il reste à la préserver et à la baliser, rôle que devrait assurer le futur président de la république en tant que gardien de la constitution, déclare Christophe Deloire secrétaire général de RSF. Au nom de la Tunisie, feu le président Beji Caïd Essebsi s'est engagé, le 11 novembre dernier lors du Forum de Paris sur la Paix, avec, 11 autres chefs d'Etat et de gouvernement, à appuyer l'Initiative sur l'information et la démocratie. Ils se sont engagés sur la base de la Déclaration édictée par la Commission du même nom mise en place à l'initiative de RSF. Cette commission avait proposé, dans sa déclaration rendue publique le 5 novembre 2018, que l'espace mondial de l'information et de la communication soit considéré comme un bien commun de l'humanité, dans lequel doivent être garantis la liberté, le pluralisme et l'intégrité des informations".

La Tunisie est passée de la 164ème place en 2011 à la 72ème en 2019 dans le Classement mondial de la liberté de la presse publié par RSF.

Les signataires de l'engagement par ordre alphabétique :

1 - Said Aidi

2 - Yousef Chahed

3 - Salma Elloumi

4 - Elies Fakhfekh

5 - Hamma el Hammami

6 - Neji Jalloul

7 - Mahdi Jomaa

8 - Mohsen Marzouk

9 - Mohamed Moncef Marzouki

10 - Abdelfatteh Mourou

11 - Mohamed Lotfi Mraihi

12 - Mongi Rahoui

13 - Abdelkrim Zbidi

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RSF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.