Congo-Kinshasa: Ituri - 200,000 USD de la MONUSCO pour réhabiliter des routes de desserte agricole dans le Walendu-Bindi

communiqué de presse

Cérémonie de remise ce vendredi 13 septembre 2019 à Bavi, dans le sud Irumu, en province de l'Ituri, de deux projets financés par la Monusco. D'un montant total de 200,000 dollars américains, ces deux projets portent sur l'appui à la réduction de la violence communautaire dans le Walendu-Bindi, à travers la réhabilitation des routes de desserte agricole sur l'axe Kaswara - Bavi (long de 16 Km) d'une part, et d'autre part sur l'axe Soke - Bavi (14 km).

Quelque 2000 personnes, dont 80 jeunes à risque, 50 femmes vulnérables, 20 ex-démobilisés ainsi que plusieurs membres des communautés locales ont servi de main d'œuvre dans ces projets. Ils ont également bénéficié de formations d'appui psychosocial, de socialisation et d'éducation civique permettant de promouvoir la cohabitation pacifique, la recherche de la diminution des violences sexuelles et basées sur le Genre et l'exploitation sexuelle.

Le sud Irumu, à plus ou moins 80 kilomètres de Bunia en Ituri, est un territoire en pleine transition. Alors que depuis les années 2000 des groupes armés ont semé violence et insécurité dans cette zone, aujourd'hui la population reprend espoir. La volonté de la communauté, du gouvernement congolais et du groupe armé encore existant dans la zone, la Force de Résistance Patriotique de l'Ituri (FRPI), de s'engager avec l'accompagnement de la MONUSCO et de ses partenaires de stabilisation dans un processus de désarmement et de démobilisation des hommes armés porte déjà ses fruits. Depuis septembre 2018, les violences sur la population ont diminué dans le Walendu-Bindi, sud Irumu.

Les femmes, marchands, mototaxis reprennent la route de Bunia à Singo et Bukiringi dorénavant sans crainte d'être la cible d'éléments appartenant à un groupe armé. Cependant, restait encore à améliorer l'état des routes qui limitait les déplacements et les transactions commerciales, si importants pour le développement durable du Walendu-Bindi.

Appui de la Monusco au processus de pacification du Sud Irumu

Ce projet de réhabilitation des axes de desserte agricole fait partie de la stratégie de la Monusco pour générer des dividendes concrets pour la population du processus de stabilisation du territoire. Il vise ainsi la réhabilitation des portions les plus dégradées des routes. Des ex-combattants, déjà démobilisés, ont participé comme main d'œuvre à la réhabilitation de cette route au côté de jeunes et de femmes vulnérables des communautés locales.

Ainsi, les combattants démobilisés recréent du lien social et apprennent à dialoguer pacifiquement avec les membres de la communauté, œuvre pour la reconstruction du territoire et se réintègre progressivement dans leurs villages. Bien plus, le projet vise également à créer des emplois à court terme à travers la réhabilitation des routes de desserte agricole afin que les combattants démobilisés puisse subvenir à leur besoin et celle de leurs famille. Enfin, ce projet permet également à une prise de conscience de la capacite de contribution de la femme dans la stabilisation, la reconstruction et le développement pacifique du Sud d'Irumu.

Les travaux réalisés ont consisté entre autres à faire le débroussaillage des abords, l'élagage des branches d'arbres tout au long des abords, le décapage, la mise à niveau des chaussées, la création/ouverture des saignées ou encore la construction des dalots et de ponts. Ils ont été exécutés par AIP « AFRICA INITIATIVE PROGRAMME » pour l'axe Kaswara - Bavi, et GAD « Great Actions for Development » pour celui reliant Soke à Bavi.

La cérémonie de ce jour a été co-présidée par la Cheffe de Bureau de la Monusco Ituri et le représentant du chef de la chefferie de Walendu Bindi qui a déclaré, en présence de nombreux chefs de groupement, que « cette action de la Monusco permet de désenclaver cette zone en facilitant notamment les transactions commerciales pour des nombreux paysans et des opérateurs économiques ».

Quant à Cecilia Piazza, Cheffe de Bureau de la Monusco pour l'Ituri, elle dit croire que « la réhabilitation de ces routes démontrent que lorsqu'il y a une accalmie des violences, la communauté peut participer à la création de son propre développement ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.