Angola: Le pays décourage la xénophobie en Afrique du Sud

Luanda — L'exécutif angolais a exprimé vendredi sa préoccupation face aux récents attentats xénophobes en Afrique du Sud et s'est dit disponible pour aider le gouvernement sud-africain à s'attaquer aux causes du phénomène, et pas seulement à ses conséquences.

Dans une interview accordée à Radio Vatican News vendredi, le ministre angolais des Relations extérieures, Manuel Augusto, a déclaré que face à la violence, l'Angola était disponible pour apporter son aide, dans le cadre de la fraternité existante entre les deux peuples.

S'exprimant en marge de la cérémonie de signature de l'Accord-cadre entre le Saint-Siège et l'Angola, le responsable a exprimé le souhait de renforcer les relations politiques et diplomatiques entre les deux pays.

Quant au contexte interne, Manuel Augusto a réaffirmé que l'exécutif du Président João Lourenço continuait de miser sur la lutte contre la corruption, la pauvreté et la sécheresse qui sévissaient dans certaines provinces du sud d'Angola.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.